"Plus de place pour les sans-abri mais les centres pour migrants continuent à ouvrir": Jean-Pierre Pernaut provoque un tollé (VIDEO)

"Plus de place pour les sans-abri mais les centres pour migrants continuent à ouvrir": Jean-Pierre Pernaut provoque un tollé (VIDEO)

Publié le 11/11/2016 à 10:54 - Mise à jour à 11:03
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jean-Pierre Pernaut a suscité une polémique en opposant les "migrants" qui seraient mieux logés que les "sans-abris", sous-entendus Français, jeudi lors de son JT de 13h sur TF1.

Le parallèle était pour le moins hasardeux, il a suscité une forte polémique. En opposant les migrants, pour lesquels des centres d'accueil "continuent à ouvrir" alors qu'il n'y aurait "plus de place pour les sans-abris", sous-entendus Français, eux, Jean-Pierre Pernaut a choqué certains de ses téléspectateurs, jeudi 10 en direct pendant le journal télévisé de 13h. Des déclarations polémiques qui ne sont pas une première pour l'animateur.

"Voilà, plus de place pour les sans-abri, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France. Ouverture aujourd'hui d'un centre humanitaire pour héberger 400 hommes porte de la Chapelle à Paris, la mairie prévoit 50 à 80 arrivées par jour. Centre très provisoire pour les héberger quelques jours avant de les orienter ailleurs!", a-t-il tenté comme transition entre deux sujets, le premier sur les SDF et le second sur le nouveau centre d'accueil pour les réfugiés à Paris.

Le directeur adjoint de l'information de TF1 reprend ainsi une idée allègrement relayée sur les réseaux sociaux, notamment, par l'extrême droite et qui oppose ce que d'aucuns qualifient de "bons" sans-abris, qui seraient Français, et les "mauvais", les réfugiés, ou migrants. Un argument régulièrement démonté par les autorités et la presse, comme par exemple Les décodeurs du Monde, qui ont consacré une série d'articles pour passer au crible des faits les idées reçues sur les migrants.

"Rumeur insistante de l'ouverture imminente du plus grand camp de réfugiés de France à 10km de Paris entre Versailles et St Germain. Hérésie", tweetait-il ainsi mi-septembre à propos d'une fausse information relayée par la fachosphère. Malgré la polémique, Jean-Pierre Pernaut n'a pas pris la peine de répondre ou d'apporter une clarification.

(Voir ci-dessous la transition polémique de Jean-Pierre Pernaut, opposant "sans-abris" et "migrants"):


 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Voilà, plus de place pour les sans-abri, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France", a déclaré Jean-Pierre Pernaut en direct.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-