Pokémon Go: après un mois de folie, le déclin du jeu a commencé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pokémon Go: après un mois de folie, le déclin du jeu a commencé

Publié le 24/08/2016 à 11:05 - Mise à jour à 11:12
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que rien ne semblait le détrôner dans le coeur de millions de dresseurs, le jeu Pokémon Go a débuté son déclin. Son nombre d'utilisateurs a baissé d'un tiers en un mois.

Pokémon Go, un simple flirt d'été? Alors que le jeu connaissait un démarrage historique début juillet, son succès est en train de retomber comme un soufflé: selon le cabinet Axiom Capital Management, le nombre de joueurs ouvrant l'application quotidiennement s'est réduit d'un tiers. Alors qu'il étaient 45 millions de dresseurs vers le 20 juillet ils n'étaient plus que 30 millions un mois plus tard. Si la communauté reste immense, cette baisse de 15 millions d'utilisateurs montre l'essoufflement du jeu, marqué aussi par la baisse du taux d'engagement: il est de 40%, ce qui signifie que plus d'un utilisateur sur deux ne lance pas l'application quotidiennement.

Si ces chiffres inquiètent le développeur du jeu Niantic, ils doivent soulager les géants de la Silion Valley. L'étude a été réalisée par le cabinet Axiom à la suite de l'inquiétude d'investisseurs et de dirigeants d'autres applications phares, notamment celles des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Tinder, qui observaient une baisse du temps consacré à leur application: "Au vu du décollage rapide de Pokémon Go en juillet, les investisseurs ont pensé que cette nouvelle expérience allait détourner les utilisateurs de smartphones des autres applications" explique Victor Anthony, analyste chez Axiom.

Cet essoufflement de Pokémon Go peut s'expliquer par le temps nécessaire pour progresser dans le jeu sans tricher. Niantic a annoncé la sortie d'une nouvelle version dans quelques jours, qui permettra notamment aux joueurs débutants de mieux appréhender les Pokémon et les combats en arène. Si Pokémon Go reste la troisième application gratuite la plus téléchargée sur iOS, le développeur va devoir fidéliser ses joueurs pour ne pas les lasser.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pikachu a bien raison d'être triste, le nombre d'utilisateurs de l'application Pokémon Go a baissé d'un tiers en un mois.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-