Orange: une électrice forcée de retirer son voile pour avoir le droit de voter

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Orange: une électrice forcée de retirer son voile pour avoir le droit de voter

Publié le 10/05/2017 à 12:50 - Mise à jour à 13:07
©Fred Tanneau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une quinquagénaire vivant à Orange, dans le Vaucluse, a dû retirer son voile dimanche pour voter au second tour de la présidentielle. Le président de son bureau de vote refusait de la laisser entrer si elle ne le faisait pas.

Elle s'appelle Naïma El Omar, a 57 ans, et vote depuis 33 ans dans le même bureau de vote, à Orange dans le Vaucluse. Mais dimanche 7, pour le second tour de la présidentielle, elle a été contrainte de retirer son foulard, qui couvrait uniquement ses cheveux, pour avoir le droit d'accomplir son devoir de citoyenne.

La cinquantenaire a raconté sa mésaventure à France Bleu Vaucluse. Elle a expliqué que c'était le président du bureau de vote numéro 7, celui de l'école des sables, qui lui avait demandé de retirer son couvre-chef, arguant qu'avec elle ne ressemblait pas à la photo figurant sur sa carte d'identité.

"J'ai donné ma carte d'identité, d'électeur. Le monsieur me regardait avec un air bizarre. Il m'a dit +Madame, vous enlevez votre voile, c'est la loi, sinon vous ne votez pas!+ (J'avais) un foulard, même pas le voile... avec une chemise, un jean, des baskets..." a-t-elle déclaré.

Les signes religieux visibles ne sont pas interdit dans les bureaux de vote. Ce qui est proscrit, en revanche, c'est le port du voile intégral car il ne permet pas d'identifier l'électeur.

L'électrice quinquagénaire, qui travaille à la paroisse d'Orange selonla radio locale, a, malgré le choc, obtempéré pour pouvoir voter, mais a décidé de porter plainte mardi 9.

Orange est une ville dirigée par l'extrême droite depuis 1995 et l'élection du maire estampillé FN Jacques Bompard. Ce dernier avait démissionné du Front national en 2005 pour rejoindre le Mouvement pour la France, qu'il a également quitté en 2010 pour fonder la Ligue du Sud. Il a été réélu à l'issue des municipales de 2014. Son mandat court jusqu'en 2020.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Après avoir présenté sa carte d'électeur et sa carte d'identité, Naïma El Omar a dû retirer son foulard pour pouvoir voter.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-