Policier battu à mort devant une discothèque: l'acte pourrait être prémédité

Policier battu à mort devant une discothèque: l'acte pourrait être prémédité

Publié le 21/07/2019 à 12:27 - Mise à jour à 12:34
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un policier de 35 ans a été tué dans une rixe devant une discothèque durant la nuit de vendredi 19 à ce samedi 20 à Toulouse. Ses agresseurs présumés ont été placés en garde à vue.

Benjamin K le policier tué dans la nuit de vendredi à samedi devant une discothèque toulousaine, a-t-il été battu à mort à cause de sa fonction? Deux hommes d'une trentaine d'années ont été placés en garde à vue dans le cadre de cet homicide. Selon plusieurs témoins cités par la presse locale, la victime connaissait ses agresseurs.

Après les faits, deux suspects avaient pris la fuite à bord d’un véhicule. Peu de temps après les faits, l’un d’entre eux se serait présenté de lui-même à l’accueil du commissariat. Il s'est présenté comme le complice de l'auteur des coups mortels. Il a été auditionné puis placé en garde à vue. "Deux heures plus tard, les personnels de la brigade anticriminalité (BAC) ont interpellé un homme dont le signalement correspondrait à celui du meurtrier", précise La Dépêche du Midi. Il s'agit d'un "ancien boxeur au physique hyperaffûté".

Lire aussi - Une jeune femme violée par huit hommes après une soirée en discothèque

La plaque d’immatriculation de sa voiture serait celle relevée par des témoins sur le parking de de la boite de nuit au moment de la fuite des agresseurs du policier. Les deux mis en cause auraient en outre déplacé leur véhicule peu avant que l’attaque se produise, vraisemblablement pour préparer leur fuite.

Selon les premières constatations, la victime a été attaquée par derrière et frappée avec un objet contondant. Elle a lourdement chuté au sol où elle a essuyé de nombreux coups de pieds d'une rare violence. Les secours ont tenté de le ranimer pendant une heure, en vain. Le policier devait être papa dans quelques mois, sa compagne était enceinte.

Une enquête a été ouverte et confiée au Service régional de police judiciaire de Toulouse. Elle devra faire la lumière sur cet homicide d'une rare violence.

Voir:

Toulouse : un policier de 35 ans meurt roué de coups devant une discothèque

Saint-Malo: deux policiers tabassés par une dizaine d'individus devant une discothèque

Nord: exclu d'une discothèque, il percute et blesse un vigile et des clients

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les agresseurs présumés du policier ont été placés en garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-