Policiers agressés à Aulnay-sous-Bois, des "investigations supplémentaires" et des suspects qui nient

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Policiers agressés à Aulnay-sous-Bois, des "investigations supplémentaires" et des suspects qui nient

Publié le 04/01/2018 à 11:43 - Mise à jour à 11:45
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

L'enquête pour "violences contre personne dépositaire de l'autorité publique" après l'agression lundi d'un policier à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a été confiée à un juge d'instruction, a annoncé jeudi le parquet de Bobigny à l'AFP.

Cinq jeunes, âgés de 14 à 24 ans, devaient comparaître jeudi à Bobigny dans cette affaire. Les majeurs devaient être jugés en comparution immédiate et le mineur être présenté à un juge des enfants.

Le parquet a finalement décidé d'ouvrir une information judiciaire, pour mener "des investigations supplémentaires".

Les jeunes mis en cause nient toute participation aux violences contre le policier.

Les faits se sont produits lundi peu avant 18H00, dans la cité populaire des 3.000 d'Aulnay-sous-Bois. La brigade anticriminalité (BAC) avait repéré un homme à scooter, soupçonné de participer à un trafic de stupéfiants, a relaté une source policière. Le suspect avait pris la fuite avant d'être rattrapé par un policier. Des jeunes, arrivés en renfort, avaient alors frappé à coups de pied le fonctionnaire, selon cette source.

L'un d'eux avait "sauté sur sa tête à pieds joints", d'après des sources policières. Un autre agent avait tiré en l'air avec son arme de service.

Le fonctionnaire, qui souffre de contusions à la tête et d'une entorse au poignet, s'est vu prescrire huit jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Par ailleurs, une vidéo amateur postée sur les réseaux sociaux après ce contrôle montre un jeune au sol, casqué, frappé à coups de poing par un homme en civil qui brandit ensuite une arme.

La vidéo qui ne dure que quelques secondes semble "correspondre à une scène évoquée par les policiers", a expliqué mercredi à l'AFP une source proche de l'enquête. "Les policiers indiquent que l'un d'eux, menacé par le groupe, a frappé le jeune qu'il tenait au sol avec son arme, car il tentait de le frapper". Le jeune ne s'est vu prescrire aucun jour d'ITT, a précisé cette source.

Cette affaire intervient alors que deux policiers ont été violemment agressés dans la nuit du Nouvel An à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Les syndicats policiers, qui demandent des mesures face au "sentiment d'impunité" de leurs agresseurs, seront reçus le 10 janvier par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le parquet a décidé d'ouvrir une information judiciaire, pour mener "des investigations supplémentaires" sur l'agression des policiers à Champigny.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-