Pont-de-Beauvoisin: deux individus en garde à vue pour avoir accroché une tête de sanglier sur la porte d'une salle de prière musulmane

Pont-de-Beauvoisin: deux individus en garde à vue pour avoir accroché une tête de sanglier sur la porte d'une salle de prière musulmane

Publié le 25/07/2017 à 12:49 - Mise à jour à 13:01
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux individus ont été arrêtés lundi soir en Nord-Isère. Ils sont suspectés d'être à l'origine de la tête de sanglier qui a été clouée sur la porte d'une association musulmane à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Deux individus ont été interpellés et mis en garde à vue lundi 24 au soir en Nord-Isère dans l'affaire de la tête de sanglier clouée sur la porte d'entrée du local appartenant à l'association musulmane du Juste Milieu (AJM) à Pont-de-Beauvoisin, en Isère rapporte France Bleu Isère.

Agés de 20 et 22 ans, les deux jeunes hommes étaient inconnus des services de police et de justice, ni décrits racistes, précise la radio locale. Les deux suspects disent "avoir renversé un sanglier sur la route après une soirée arrosée", selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Ils auraient ensuite, sous l'effet de l'alcool, eu l'idée de dépecer la bête et de la clouer sur la porte de la salle de prière de Pont-de-Beauvoisin.

Leur garde à vue est à cette heure-ci terminée. Ils sont cependant convoqués au tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu le 7 septembre prochain afin de répondre au chef d'accusation de "provocation à la haine raciale en raison de la religion", écrit Le Dauphiné Libéré.

Pour rappel, les faits s'étaient déroulés samedi 22. La tête sanguinolente du sanglier avait été découverte par les fidèles venus assister à la prière du matin. La communauté musulmane avait immédiatement déposé une plainte. De son côté, le maire de Pont-de-Beauvoisin avait "fermement condamné" cet acte et s'était dit "profondément attristé". L'enquête avait été confiée à la communauté de brigades de gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin et Saint-Geoirs-en-Valdaine.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux individus ont été interpellés lundi dans l'affaire de la tête de sanglier clouée sur la porte d'entrée d'une salle de prière musulmane à Pont-en-Beauvoisin.

Newsletter





Commentaires

-