Portrait - Mélodie Massé, future maman tuée sauvagement à son 8e mois de grossesse à Ustaritz (photo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Portrait - Mélodie Massé, future maman tuée sauvagement à son 8e mois de grossesse à Ustaritz (photo)

Publié le 15/09/2017 à 14:37 - Mise à jour à 15:16
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mélodie Massé, 23 ans, a été retrouvée morte sur son lit, dans la soirée de mercredi. Frappée, présentant des fractures, les membres ligotés et les yeux bandés, la jeune femme enceinte a été étouffée. C'est son compagnon, un comédien surtout apparu dans une émission de télé-réalité, qui a donné l'alerte.

Elle avait 23 ans et allait devenir  maman. Mélodie Massé a été assassinée mercredi 13 dans des conditions qui restent encore à éclaircir, mais sa mort a été brutale: la malheureuse qui en était à son huitième mois de grossesse lorsqu'elle a été ligotée, battue et étouffée avec un bâillon, après avoir eu les poignets et les chevilles entravés. Elle avait aussi les yeux bandés. Il n'y avait pas de traces d'effraction dans la maison.

La jolie jeune femme était étudiante dans une école d'infirmière, l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) Florence Nightingale Bagatelle à Talence près de Bordeaux. Originaire de Béziers, elle s'est installée dans un appartement aménagé dans la maison d'Ustaritz où habite aussi sa mère (absente au moment des faits).

Une autopsie a été pratiquée sur Mélodie et a mis en lumière les causes de la mort: "syndrome asphyxique majeur, avec obstruction des voies aériennes supérieures" causée par l'obstruction des voies respiratoires. Les légistes bordelais qui ont examiné la dépouille ont constaté des "lésions traumatiques" sur le crâne ainsi qu'une fracture du nez. Aucune conclusion sur d'éventuels sévices sexuels (l'information comme quoi la jeune femme aurait été retrouvée nue n'a pas été confirmée) n'a été communiquée.

Mélodie avait été auparavant lycéenne de l’établissement Saint-Thomas d’Aquin à Saint-Jean-de-Luz. Elle était en couple (des photos datées de février 2017 les montrent ensemble) avec Olivier Den –Olivier Espagne de son vrai nom– un aspirant comédien qui a participé à une émission de téléréalité estivale intitulée 10 couples parfaits. L'homme a été entendu par les enquêteurs, mais n'est pas officiellement suspecté. C'est lui qui a appelé les secours pour annoncer qu'il avait découvert sa compagne massacrée. Il a été pris en charge psychologiquement à l'hôpital de Bayonne.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes enquêtent pour découvrir qui a pu tuer Mélodie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-