Pour Daniel, blessé au Bataclan, "la douleur est toujours là" même si "les terroristes n'ont pas gagné"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Pour Daniel, blessé au Bataclan, "la douleur est toujours là" même si "les terroristes n'ont pas gagné"

Publié le 12/11/2016 à 17:15
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La France va commémorer le triste anniversaire des attentats du 13 novembre 2015. Les témoignages de victimes ayant échappé à la mort reviennent sur la difficulté de reconstruire après une telle tragédie.

Un an après les attentats du 13 novembre, "la douleur est toujours là", a confié à l'AFP Daniel Psenny, le journaliste du Monde qui a reçu une balle dans le bras en portant assistance à un Américain blessé au Bataclan.

"Ca va un peu mieux par rapport à un an, parce qu'il y a eu des soins médicaux, un parcours médical assez important. Reste que la douleur est toujours là, et qu'il va falloir du temps pour que ça se remette bien en place", a-t-il expliqué vendredi.

Sur la soirée du 13 novembre durant laquelle il a d'abord filmé des personnes fuyant le Bataclan avant de porter secours à un blessé, il dit sobrement: "les urgences se sont très bien passées".

C'est après que les difficultés ont commencé: "Comme dans l'avion, on est en première classe. Mais après, on revient en classe éco quand on doit faire les soins normaux. Et là, c'est un peu plus compliqué parce qu'il faut attendre, c'est des standards téléphoniques, des papiers qu'on vous demande, tout cela traîne, et c'est très usant", a expliqué le journaliste.

Les mois les plus éprouvants pour lui ont été décembre et janvier, "parce qu'il y a la douleur" et "le fait qu'on passe dans un autre monde, complètement différent du quotidien".

Il pense aux 130 victimes et à leurs proches. "La difficulté est de se remettre chacun, selon ses moyens et ses possibilités, dans une vie quotidienne normale".

Quant à la réouverture du Bataclan, prévue samedi soir avec un concert de Sting, elle montre que "les terroristes n'ont pas gagné" et "qu'on est plus fort qu'eux". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"La difficulté est de se remettre chacun, selon ses moyens et ses possibilités, dans une vie quotidienne normale" explique Daniel.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-