Pour détrousser les clients, les malfaiteurs se faisaient passer pour des prostituées

Pour détrousser les clients, les malfaiteurs se faisaient passer pour des prostituées

Publié le 27/03/2019 à 10:38 - Mise à jour à 10:47
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux jeunes hommes qui se faisaient passer pour des prostituées pour détrousser des clients ont été interpellés le 21 mars à Savigny-sur-Orge. Ils faisent preuve d'une grande violence.

Les deux suspects ont été interpellés alors qu'ils tabassaient une de leur victime avec une très grande violence. Deux jeunes hommes, de 17 et 19 ans, ont été arrêtés le 21 mars et placés en commissariat de Savigny-sur-Orge dans l'Oise. Ils sont soupçonnés de s'être fait passer pour des prostituées sur Internet dans le but de détrousser des clients.

Comme le rapporte le journal Le Parisien, qui révèle l'information, tout commençait par une conversation sur Internet via un site spécialisé. Ils convenaient ensuite d'un rendez-vous dans un lieu discret et agressaient leurs victimes. "La grande majorité des personnes agressées par ces deux jeunes hommes était menacée avec un couteau pointé sous leur gorge. Si les victimes refusaient d’obéir, elles étaient lynchées, ce qui, pour l’une d’elles, a occasionné 45 jours d’incapacité totale de travail (ITT)", précise le quotidien.

Lire aussi – Un élu de Haute-Marne meurt d'une crise cardiaque en allant voir des prostituées

Les deux malfaiteurs ont été identifiés par les forces de l'ordre qui ont exploité les images d'une caméra d'un distributeur de billets de banque que les individus avaient utilisé pour faire de retraits frauduleux avec la carte de crédit d'une de leur victime. Les deux jeunes hommes correspondaient avec la description faite des agresseurs par les victimes.

Lorsqu'ils ont été interpellés, ils agressaient une personne qui n'a visiblement eu la vie sauve qu'à la faveur de la résistance de son sac à dos qui a amorti un coup de couteau.

Voir:

Tout juste sorti de 30 ans de prison, il tente de tuer une prostituée

Il tabasse une prostituée, persuadé que c'est un homme

Mère prostituée, SDF torturés, nouveau procès pour la "maison de l'horreur"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux jeunes hommes qui se faisaient passer pour des prostituées pour détrousser des clients ont été interpellés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-