Pour lutter contre la désertification médicale, un retraité de 65 ans se remet au travail

Pour lutter contre la désertification médicale, un retraité de 65 ans se remet au travail

Publié le 12/04/2017 à 12:48 - Mise à jour à 12:59
©Valinco/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors qu'il était à la retraite depuis plus d'un an, un médecin de 65 ans a décidé de reprendre du service. Il va participer à un projet de la ville de Laval pour lutter contre la désertification médicale en Mayenne.

Il a le sens du devoir. Alors qu'il était à la retraite depuis plus d'un an, un homme de 65 ans compte se remettre au travail, selon une information révélée par Ouest-France. Cet ancien médecin a décidé de participer à un projet de la ville de Laval pour lutter contre la désertification médicale en Mayenne. Très prochainement, à partir de mi-mai, il reprendra donc du service au sein d'une maison médicale qui sera essentiellement tenue par des médecins retraités et des jeunes internes de la faculté de médecine d'Angers.

Lancé pour trois ans, ce nouvel établissement accueillera un total de 15 médecins qui effectueront des consultations à tour de rôle. Ils travailleront chacun quatre jours dans le mois. Et pour les aider dans leurs tâches, d’autres professionnels du secteur médical comme des infirmiers seront présents sur place. Un cabinet de protection maternelle et infantile a également été créé pour permettre de gérer les urgences liées aux enfants.

"Il faut être fou et drogué de la médecine pour vouloir reprendre. Ou alors tout simplement vouloir rendre service", a expliqué le Dr Dominique Hérault. Et d'ajouter: "Quand le président de l’antenne du Conseil de l’Ordre de Mayenne, que je connais très bien, m’a demandé de lui donner un coup de main, je n’ai pas hésité".

Pour cet ancien praticien, qui a exercé pendant 37 ans le métier de médecin généraliste dans la ville de Renazé, cette initiative pourrait bien être déployée dans d'autres villes. "J’ai reçu plusieurs appels de collègues, jeunes retraités, qui voulaient savoir comment ça s’organisait. Je pense que c’est un projet qui pourra être reproduit ailleurs", a-t-il déclaré. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour faire face à la désertification médicale, un médecin à la retraite va se remettre au travail.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-