Pour obtenir sa libération conditionnelle, Marc Dutroux envoie une lettre aux proches de ses victimes

Pour obtenir sa libération conditionnelle, Marc Dutroux envoie une lettre aux proches de ses victimes

Publié le 22/08/2018 à 11:36 - Mise à jour à 11:43
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

En prison depuis 22 ans, le tueur en série Marc Dutroux s'apprête à envoyer une "lettre d'apaisement, d'ouverture" à ses victimes encore en vie et aux proches de celles qu'il a tuées. Il fait cette démarche dans le cadre de sa demande de libération conditionnelle.

A la fin de semaine ou en début de la semaine prochaine, Sabine Dardenne, Laetitia Delhez, les parents de Julie Lejeune, de Mélissa Russo, d’An et d’Eefje Lambrecks recevront un courrier signé par l'homme qui a détruit leur vie. En effet, le pédophile et tueur en série belge Marc Dutroux a écrit à une lettre aux deux jeunes femmes qu'il a kidnappées et violées ainsi qu'aux parents de celles qu'il a aussi assassinées selon la presse belge.

Il fait cela dans le cadre des démarches entreprises pour obtenir sa libération conditionnelle alors qu'il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 2004 pour assassinats, viols, enlèvements, tortures et séquestration.

Voir - Le tueur en série Michel Fourniret entendu sur les meurtres de deux femmes

"Nous ne voulons pas la guerre. Marc Dutroux a donné son aval sur le texte, moyennant quelques petits changements. Il s’agit d’une lettre d’apaisement, d’ouverture", a fait savoir son avocat, Bruno Dayez. Et d'ajouter: "Marc Dutroux, qui reconnaît son entière et accablante responsabilité dans la mort des quatre enfants (...) même s’il ne les a pas tuées directement, s’adresse aux parents et à ses victimes pour leur dire qu’il est prêt à répondre à leurs sollicitations". "Dans le cadre de l’amendement de mon client, il est normal qu’il s’adresse à elles, afin de savoir si elles sont demandeuses de quelque chose en particulier", a précisé le conseil.

Ce dernier aimerait le faire sortir avant sa mort, estimant qu'"il n'est pas digne de laisser un être humain plus de 25 ans en prison, de le laisser pourrir au fond d’une oubliette. C’est une question de dignité humaine".

En 2012, Marc Dutroux avait déjà rédigé une lettre de 44 pages envoyée à Jean-Denis Lejeune, le père d'une de ses victimes. Il s'agissait alors de sa propre initiative. Dans ce courrier, qualifié de "délirant et écrit par un psychopathe", il tentait de faire croire qu'il avait tout tenté pour sauver la vie de sa fille.

Lire aussi:

Il s'électrocute dans sa cellule lors d'un jeu sexuel, le tueur en série Egidius Schiffer est mort

Nordahl Lelandais: un prédateur pédophile derrière le tueur en série présumé?

Canada: le tueur en série d'homosexuels encore trahi par ses bacs à fleurs 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marc Dutroux s'apprête à envoyer une "lettre d'apaisement, d'ouverture" aux proches de ses victimes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-