Pour un mauvais regard, il écrase la jambe d'un homme avec sa camionnette

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 28 mars 2019 - 17:18
Image
Une balance de la justice
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP
Un individu de 30 ans a été condamné mardi 26 à Lille à une peine de prison ferme pour avoir percuté un autre homme avec sa camionnette en début d'année à Roubaix.
© LOIC VENANCE / AFP

Un individu de 30 ans a été condamné mardi 26 à Lille à une peine de prison ferme pour avoir percuté un autre homme avec sa camionnette en début d'année à Roubaix. Le tout pour un regard de travers.

 

Pour un regard de travers, un homme a été très grièvement blessé à la jambe. Mardi, le tribunal de Lille (Nord) a condamné un homme de trente ans à une peine de trois ans d’emprisonnement, dont dix-huit mois avec sursis, avec un mandat de dépôt. Il était poursuivi pour violence avec arme par destination. En effet, il a écrasé  avec sa camionnette la jambe d'un homme avec qui il avait eu un différent.

Comme le rapporte La Voix du Nord, les faits ont eu lieu le 2 janvier dernier à Roubaix. Ce jour-là, le trentenaire, qui travaille en tant que livreur, percute volontairement avec sa camionnette un homme de 29 ans en faisant une marche arrière. Le prévenu a expliqué qu'il avai freiné trop tard.

Il est ensuite sorti de son véhicule et a aspergé sa victime avec du gaz lacrymogène. "J’avais peur qu’il se relève et revienne m’agresser", a-t-il expliqué à la barre sans convaincre le tribunal.

C'est finalement un passant qui va intervenir et assener un coup de poing au livreur qui va ensuite prendre la fuite sans demander son reste.

Lire aussi - Le Mans: il meurt roué de coups à son domicile 

"Une altercation entre les deux hommes a eu lieu l’avant-veille. Au départ, un regard de travers reproché par le livreur à l’homme blessé", précise le quotidien. Lors de leurs auditions, le témoin et la victime ont été en mesure d’identifier formellement le mis en cause.

Pour se mettre hors de cause, l’auteur des violences a effectué une fausse déclaration de vol de sa camionnette. Il a finalement été interpellé lundi 25 mars, après une tentative de fuite. Il était également jugé pour ces faits.

Voir:

Jeune homme lynché à Caen: la victime agressée "pour un mauvais regard"

Puy-de-Dôme: venu présenter le compteur Linky, il est roué de coups

Un père de famille roué de coups pour s'être opposé à un rodéo