Pour venger son chat, il tue son voisin au fusil de chasse

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pour venger son chat, il tue son voisin au fusil de chasse

Publié le 20/09/2018 à 20:37 - Mise à jour à 20:38
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un septuagénaire est mort d'un coup de feu à la poitrine, mardi dans l'après-midi dans les Bouches-du-Rhône. à Fuveau. Son meurtrier reprochait au chien de son fils d'avoir tué son chat.

Le conflit de voisinage a complètement dégénéré et s'est terminé par un drame. Un habitant de Fuveau dans les Bouches-du-Rhône a été interpellé après avoir tué son voisin d'un coup de fusil, mardi 18. Motif de cet homicide: il reprochait à la victime la mort de son chat.

Selon Corse-Matin, le tireur a découvert "le cadavre de l'un de ses chats, dépecé". Selon lui, le coupable est le chien d'un des fils de son voisin. Il va donc le trouver et une dispute éclate entre ce quinquagénaire et sa future victime septuagénaire.

Lire aussi - Malaville: "j'ai raté le chat mais malheureusement pas le gamin", confie le maire

"Je vais le buter ton chien", a-t-il hurlé selon des témoins, avant de s'en retourner chez lui et de revenir avec un fusil de chasse selon le quotidien insulaire. Le voisin se serait placé devant son chien pour le protéger mais le tireur, fou de rage, a quand même ouvert le feu, touchant sa victime en pleine poitrine, devant l'épouse de cette dernière. Des témoins ont appelé les secours qui sont rapidement arrivés sur place mais n'ont rien pu faire pour sauver le septuagénaire qui est mort dans les bras de sa femme.

Le tireur est alors rentré chez lui. "Je l'ai vu repasser pour rentrer chez lui, la carabine vers le sol. Il était comme, décomposé, anéanti par ce qu'il venait de commettre", a expliqué un témoin. Il s'est livré sans résistance aux forces de l'ordre venues l'interpeller. Il a été placé en garde à vue dans la foulée où il a avoué les faits.

Une enquête est en cours pour déterminer le déroulement exacte des faits. 

Voir:

Sables-d'Olonne: ivre, il massacre et démembre les chatons de son ex-compagne

Draguignan: une "bande de jeunes" torture à mort un chat et lui arrache les yeux par pure cruauté, des témoins décrivent un "supplice"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme est soupçonné d'avoir tué un voisin pour venger son chat.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-