Prison d'Alençon: la femme du radicalisé a aussi attaqué les gardiens

Prison d'Alençon: la femme du radicalisé a aussi attaqué les gardiens

Publié le 05/03/2019 à 16:01 - Mise à jour à 16:07
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les témoignages rapportés par les médias présents sur place sont concordants: c'est bien la femme de Michaël Chiolo, le forcené islamiste radicalisé retranché dans la prison de Condé-sur-Sarthe, qui a attiré les gardiens dans un piège en simulant un malaise. Et selon toute vraisemblance, c'est elle aussi qui aurait fourni l'arme ayant servi à l'attaque.

Un certain flou régnait au début des événements sur son implication ou non. Mais l'évolution de l'attaque des deux gardiens à la prison de Condé-sur-Sarthe (Oise) ne laisse guère de doute: la compagne du forcené Michaël Chiolo serait bien complice dans l'attaque menée dans l'unité de vie familiale de cette prison accueillant des détenus radicalisés.

Selon plusieurs sources médiatiques locales, c'est à 9h45 que l'attaque s'est déroulée. Et ce serait la compagne elle-même qui aurait attiré les deux surveillants pénitenciers dans un piège en simulant un malaise ce qui aurait permis à Michaël Chiolo de poignarder les deux hommes. Ces derniers sont gravement touchés, mais leur vie n'est plus en danger.

Lire aussi: Alerte- Alençon: le prisonnier radicalisé poignarde les surveillants au cri de "Allah akbar"

Le détenu, condamné à l'origine à 28 ans de prison pour meurtre et qui a écopé d'un an supplémentaire pour apologie des attentats de novembre 2015, s'est servi d'un couteau en céramique pour frapper les surveillants. Si le doute était permis  dans un premier temps sur la nature de l'arme et sa présence préalable dans les locaux de la prison, il est rapidement apparu que c'est la compagne qui avait permis de faire rentrer l'objet et de le donner à son conjoint.

Les couteaux en céramique ne sont pas repérés par le détecteur de métaux et la jeune femme, n'aurait pas été fouillée car enceinte (et n'ayant pas fait sonner le portique). Le forcené aurait déclaré également être muni d'une ceinture explosive. Une information à prendre avec précaution tout en sachant que cette hypothétique dispositif –qu'il soit factice ou opérationnel– aurait sans aucun doute été introduit par la compagne.

C'est donc bien vers la piste d'une action menée à deux que l'enquête se dirige. En l'état actuel de la situation, on ne connaît pas le profil exact de la compagne. Les investigations devront également faire la lumière sur la manière dont le couple a pu préparer son action alors que Michaël Chiolo était détenu dans l'une des prisons, en principe, les plus sécurisées de France.

Voir aussi:

Qui est Michaël Chiolo, le détenu radicalisé qui a poignardé 2 gardiens à Alençon

Terrorisme et islam radical en prison: 1.000 détenus dangereux?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La compagne de Michaël Chiolo a visiblement pris une part active à l'attaque.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-