Prison d'Amiens: le second évadé retrouvé

Prison d'Amiens: le second évadé retrouvé

Publié le 02/06/2016 à 07:50 - Mise à jour à 07:53
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

C'est la fin de la cavale. Au lendemain d'une première interpellation, les forces de l'ordre ont mis la main sur le second évadé de la maison d'arrêt d'Amiens mercredi soir. Les deux détenus s'étaient enfuis dans la nuit de lundi à mardi après avoir scié les barreaux de leur cellule.

Ils s'étaient fait la belle dans la nuit de lundi à mardi après en sciant les barreaux de leur cellule. Après avoir retrouvé le premier évadé de la maison d'arrêt d'Amiens, les forces de l'ordre ont mis la main mercredi 1er au soir sur le second, a annoncé le parquet. Condamné début 2016 pour trafic de stupéfiants, ce Grec de 35 ans a été interpellé dans un quartier nord de la ville, avec un complice albanais, par la brigade anti-criminalité d'Amiens et la PJ. Tous les deux ont été placés en garde à vue.

Le premier détenu a, quant à lui, été interpellé dans la nuit du 31 mai au 1er juin, en plein délit. Il a été appréhendé par la BAC alors qu’il était en train de cambrioler un pavillon à Amiens, à peine 24 heures après son évasion. L’homme, un Abanais de 29 ans, a été placé en garde à vue et a été présenté mercredi à un juge.

Pour s'enfuir de la maison d'arrêt d'Amiens, les deux hommes ont "grandement" bénéficié de l'aide d'un complice à l'extérieur, qui leur a lancé une corde, a déclaré à l'AFP Alain Jégo, directeur interrégional des services pénitentiaires. Sous une forte pluie, les deux détenus sont parvenus à se hisser sur le toit de l'établissement, jusqu'au dessus des ateliers où ils ont réceptionné la corde, lancée par-dessus le mur d'enceinte et le chemin de ronde. Une "enquête administrative" a été ouverte pour déterminer comment les lames de scie ont pu parvenir jusqu'à eux.

Ce n'est pas la première fois qu'une évasion a lieu dans cet établissement. Trois détenus d'une même cellule s'étaient déjà échappés dans la nuit du 3 au 4 novembre dernier selon le même mode opératoire. Ils avaient été retrouvés quelques jours plus tard, l'un dans la région de Reims, les deux autres en Norvège.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour s'enfuir, les deux hommes avaient scié les barreaux de leur cellule.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-