Prison de Fresnes: un état sanitaire alarmant, cafards, rats et punaises pullulent dans les cellules

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Prison de Fresnes: un état sanitaire alarmant, cafards, rats et punaises pullulent dans les cellules

Publié le 03/10/2016 à 10:57 - Mise à jour à 11:07
©Lionel Allorge/Wikimmedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

France Inter a rapporté ce lundi que l'Observatoire international des prisons (OIP) avait saisi en référé le tribunal administratif de Melun. Les cafards, les rats et les punaises pullulent dans la prison de Fresnes.

L'État français est assigné devant le tribunal administratif de Melun par l'Observatoire international des prisons révèle France Inter, ce lundi 3. En cause, le manque d'hygiène relevé par les prisonniers dans la prison de Fresnes. Les rats, les cafards et les puces de lit prolifèrent dans la prison et l'état sanitaire s'y dégrade.

Cet été déjà, le syndicat Force Ouvrière avait déjà dénoncé dans une lettre la présence d'animaux et de leurs excréments. Encore plus tôt dans l'année, au mois de Février les conditions d'hygiènes sont telles que deux détenus ont été contaminés par la leptospirose, une maladie transmise par les rats.

Maitre Schlaffman-Ampiro, avocate au barreau de Créteil se rend une fois par semaine à la prison de Fresnes et son rapport est acablant : "A Fresnes, on trouve principalement des rats dans les cours de promenade et dans les coursives. Qui dit rats, dit déjection, ça fait beaucoup d'odeurs qui remontent, qui sont difficile à supporter. C'est aussi, la nuit, des clients qui me racontent qu'ils entendent les rats se battre. C'est, au petit matin, entrer dans sa cour de promenade, et découvrir des cadavres de rats… Dans les cellules, ce sont les insectes, principalement des punaises de lit et des cafards. Un client m'a dit que son matelas était tellement infesté qu'il préférait dormir assis, la tête posée sur la table de la cellule, plutôt que dans son lit".             

D'après l'Agence régionale de santé (ARS), la prolifération des rats est due aux déchets des détenus qui s'accumulent. En effet, l'avocate confirme toujours que des détenus lui ont dit qu'ils jettent les détritus par la fenêtre. L'avocate a rencontré un client qui lui a dit qu'on ne venait jamais récupérer ses sacs poubelle. Maitre Schlaffman-Ampiro confirme: "quand ça fait une semaine que vous avez des détritus qui s'accumulent dans 9 m², partagés à deux ou à trois, ce n'est plus possible, alors la solution c'est: on jette par la fenêtre".

Une audience se tiendra entre le lundi 3 et le mercredi 5 et devrait aboutir sur des résolutions sanitaires pour ce qui est la deuxième prison de France en terme de population derrière le centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis.

 

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans la prison de Fresnes les détenus préfèrent dormir assis que dans leur lit.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-