Prison de Villepinte : des détenus sanctionnés après un "mannequin challenge"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 30 novembre 2016 - 17:37
Image
Une prison française.
Crédits
©Francois Mori/AP/Sipa
Après la découverte de la vidéo, les cellules des détenus, identifiés sur les images, ont été fouillées de fond en comble.
©Francois Mori/AP/Sipa
Pour avoir participé au défi "mannequin challenge" et posté la vidéo sur Internet, une vingtaine de détenus de la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) encourent des sanctions disciplinaires et judiciaires. Sur la séquence, ils se sont filmés à visage découvert et ont mimé une transaction de drogue.

Une vingtaine de détenus de la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) encourent des sanctions disciplinaires et judiciaires, après la diffusion d'une vidéo les mettant en scène, a-t-on appris ce mercredi 30 auprès de l'administration pénitentiaire, confirmant une information du Parisien. Les détenus risquent jusqu'à quatorze jours de quartier disciplinaire pour avoir participé à un "mannequin challenge", un nouveau défi apparu récemment sur internet qui consiste à se faire filmer dans une posture immobile, comme figé en pleine action.

Sur cette vidéo de près de deux minutes postée lundi sur une page Facebook intitulée "Actu pénitentiaire", les détenus, qui sont dans la cour de promenade, sont filmés à visage découvert, en train de mimer une transaction de drogue ou des gestes de reconnaissance, sur fond de "gangsta rap".

Après la découverte de la vidéo, les cellules des détenus identifiés sur les images ont été fouillées de fond en comble lundi soir et six téléphones portables ont été retrouvés, a indiqué un porte-parole de l'administration pénitentiaire. "Ces détenus surjouent les clichés de la détention. Il n'y a pas de provocation directe mais une entorse réelle au règlement intérieur" qui proscrit l'usage du téléphone portable et la diffusion d'images à l'extérieur, a-t-il ajouté.

Les mis en cause, qui seront traduits en "début de semaine prochaine" devant la commission disciplinaire de la maison d'arrêt risquent aussi des poursuites judiciaires car le parquet de Bobigny a été saisi. Une courte séquence similaire, tournée cette fois dans une prison de Marseille, était visible mercredi sur YouTube.

 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.