Prison de Villepinte: des détenus sanctionnés après un "mannequin challenge"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Prison de Villepinte: des détenus sanctionnés après un "mannequin challenge"

Publié le 30/11/2016 à 16:37 - Mise à jour à 16:38
©Francois Mori/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Pour avoir participé au défi "mannequin challenge" et posté la vidéo sur Internet, une vingtaine de détenus de la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) encourent des sanctions disciplinaires et judiciaires. Sur la séquence, ils se sont filmés à visage découvert et ont mimé une transaction de drogue.

Une vingtaine de détenus de la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) encourent des sanctions disciplinaires et judiciaires, après la diffusion d'une vidéo les mettant en scène, a-t-on appris ce mercredi 30 auprès de l'administration pénitentiaire, confirmant une information du Parisien. Les détenus risquent jusqu'à quatorze jours de quartier disciplinaire pour avoir participé à un "mannequin challenge", un nouveau défi apparu récemment sur internet qui consiste à se faire filmer dans une posture immobile, comme figé en pleine action.

Sur cette vidéo de près de deux minutes postée lundi sur une page Facebook intitulée "Actu pénitentiaire", les détenus, qui sont dans la cour de promenade, sont filmés à visage découvert, en train de mimer une transaction de drogue ou des gestes de reconnaissance, sur fond de "gangsta rap".

Après la découverte de la vidéo, les cellules des détenus identifiés sur les images ont été fouillées de fond en comble lundi soir et six téléphones portables ont été retrouvés, a indiqué un porte-parole de l'administration pénitentiaire. "Ces détenus surjouent les clichés de la détention. Il n'y a pas de provocation directe mais une entorse réelle au règlement intérieur" qui proscrit l'usage du téléphone portable et la diffusion d'images à l'extérieur, a-t-il ajouté.

Les mis en cause, qui seront traduits en "début de semaine prochaine" devant la commission disciplinaire de la maison d'arrêt risquent aussi des poursuites judiciaires car le parquet de Bobigny a été saisi. Une courte séquence similaire, tournée cette fois dans une prison de Marseille, était visible mercredi sur YouTube.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Après la découverte de la vidéo, les cellules des détenus, identifiés sur les images, ont été fouillées de fond en comble.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-