Prison: une autre agression de surveillant ce mardi à Château-Thierry

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 05 mars 2019 - 21:20
Image
Un surveillant pénitentiaire marche dans les couloirs de la prison de Bourg-en-Bresse, le 27 novembre 2018
Crédits
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
Une autre agression de surveillant de prison a eu lieu ce mardi 5 à Château-Thierry, dans l'Aisne.
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives

Ce mardi 5 au matin un détenu d'une prison près d'Alençon dans l'Orne a poignardé deux surveillants avec la complicité de sa femme. Ce n'est pas le seule agression de surveillant de la journée puisqu'à la prison de Château-Thierry, dans l'Aisne, un agent a été blessé au visage par un détenu armé d'une lame.

Les regards étaient tournés vers Alençon, dans l'Orne, ce mardi depuis l'agression de deux surveillants de prison par un détenu radicalisé et sa compagne, alors qu'ils étaient dans une unité familiale. Mais une autre agression de surveillant de prison a aussi eu lieu dans l'Aisne.

Les faits se sont déroulés au sein de la prison de Château-Thierry en début d'après-midi vers 14h15.

Un détenu, dont l'identité n'est pas connue, a agressé l'un de ses surveillants selon le Syndicat national pénitentiaire FO.

A voir aussi: Prison de Condé-sur-Sarthe: assaut pour maîtriser le détenu radicalisé

Ce détenu était semble-t-il muni d'une lame avec laquelle il aurait attaqué le surveillant en le blessant au visage.

L'homme a été gravement touché à la gorge. Il est finalement sorti de l'hôpital en fin de journée avec 13 points de suture et une balafre de 25 centimètres selon le syndicat. Un médecin lui a aussi prescrit neuf jours d'incapacité totale de travail.

Le détenu était emprisonné après avoir tué deux gendarmes en 2012. Il n'a pas indiqué quelle était la durée de sa peine.

Ce mardi a donc été une journée noire pour les surveillants de prison, en première ligne face aux violences commises par certains détenus. A la prison de Condé-sur-Sarthe, deux d'entre eux ont été grièvement blessés par Michaël Chiolo, détenu radicalisé, et sa femme.

Après s'être retranchés durant 8h dans une unité de vie familiale, les deux forcenés ont finalement été arrêtés par le Raid peu avant 20h. Ils ont tous les deux été blessés par balle.

A lire aussi:

Attaque à la prison d'Alençon: 4e attentat lié à l'EI en 1 an en France?

Prison d'Alençon: la femme du radicalisé a aussi attaqué les gardiens

Terrorisme et islam radical en prison: 1.000 détenus dangereux?

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don