Procès du Carlton: deux parties civiles abandonnent leurs poursuites contre DSK

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Procès du Carlton: deux parties civiles abandonnent leurs poursuites contre DSK

Publié le 16/02/2015 à 20:07 - Mise à jour le 17/02/2015 à 06:58
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Deux avocats de parties civiles ont indiqué ce lundi ne pas vouloir demander de dommages et intérêts à Dominique Strauss-Kahn, dans le cadre du procès du Carlton. Ils ont annoncé abandonner leurs poursuites à l'encontre de l'ex-patron du FMI.

Nouveau rebondissement dans l'affaire du Carlton à Lille. Après trois semaines d'audience, plusieurs parties civiles ont décidé de retirer leur demande de dommages et intérêts à Dominique Strauss-Kahn faute de preuve suffisante. Cette annonce a été faite à la veille des réquisitions du parquet. "Equipes d'action contre le proxénétisme (nom de l'association, NDLR) retire sa constitution de partie civile à l'encontre de Dominique Strauss-Kahn", a déclaré lors de l'audience Me David Lepidi, avocat de l'association. 

De son côté, son confrère, Gilles Maton, qui défend quatre prostituées dont deux poursuivaient DSK, a également annoncé qu'il abandonnait sa demande de réparation. "Nous avons la conviction que DSK connaissait la condition des prostituées, mais cette intime conviction ne suffit pas. Il est invité partout, ne paie jamais, notamment pas les filles, c'est ce qui va le sauver", a estimé l'avocat. Les défenseurs des ex-prostituées ont toutefois réclamé un euro symbolique de dommages et intérêts en cas de condamnation.

Soupçonné d'avoir été "l'instigateur" de rencontres avec des prostituées organisées entre 2008 et 2011 par ses amis à Lille, Paris, Bruxelles et Washington, Dominique Strauss-Kahn a nié avoir été à l'origine des parties fines auxquelles il a participé. Il a également affirmé n'avoir jamais connu la qualité des participantes.

Depuis le début du procès, la défense de DSK n'a pas varié: il n'aurait apparement jamais su qu'il avait affaire à des prostituées dans les soirées qu'organisaient pour lui les deux entrepreneurs David Roquet et Fabrice Paszkowski. Dans cette affaire, treize personnes, dont DSK, comparaissent depuis le 2 février pour des faits de "proxénétisme aggravé en réunion".

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux avocats de parties civiles ont abandonné leurs poursuites contre Dominique Strauss-Kahn.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-