Procès du meurtre d'Aurélie Fouquet: Redoine Faïd et ses mauvaises fréquentations

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 06 avril 2016 - 09:50
Image
Une allégorie de la Justice.
Crédits
©Damien Meyer/AFP
Le caïd Redoine Faïd nie toujours en bloc son implication dans le meurtre en 2010 de la policière Aurélie Fouquet.
©Damien Meyer/AFP
Il est "à des années-lumière" du braquage avorté qui a coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet, et il n'est dans le box qu'à cause de ses mauvaises fréquentations: après cinq semaines de procès, le caïd Redoine Faïd nie toujours en bloc.

Les sept autres accusés présents - un autre est jugé en son absence - avaient eu droit à une demi-journée d'interrogatoire depuis le début du procès, le 1er mars. Pour le braqueur multirécidiviste et médiatique, la cour d'assises avait prévu une journée entière.

Il fallait bien cela pour que le volubile Redoine Faïd, en qui les enquêteurs voient le "cerveau" d'une attaque ratée de fourgon blindée le 20 mai 2010, s'explique dans un style bien à lui, mi-ampoulé mi-familier. S'il s'emporte parfois, l'accusé de 43 ans, qui connaît son dossier sur le bout des doigts, ne dévie jamais: il n'a "rien à voir" avec le braquage avorté qui s'est fini à Villiers-sur-Marne, près de Paris, par une fusillade fatale à Aurélie Fouquet, 26 ans.

A cette époque, il est sorti de prison depuis un an - il y avait passé dix ans pour des braquages - et "à des années-lumière" de sa vie passée, trop occupé avec son travail d'attaché commercial, sa famille, des projets dans l'édition et le cinéma, sa passion. Jusqu'à ce qu'un "mec à l'esprit délinquantiel (sic)" vienne le contacter sur son lieu de travail. Sans cela, Redoine Faïd en est sûr: "Jamais, jamais, jamais je ne (serais) dans ce box".

Cette personne, est-ce Olivier Tracoulat, l'un des meurtriers présumés d'Aurélie Fouquet, jugé en son absence? Redoine Faïd acquiesce de la tête, sans dire le nom à voix haute. Avant lui, d'autres accusés avaient chargé l'absent, vraisemblablement mort après avoir été blessé à Villiers-sur-Marne.

Si Redoine Faïd a changé de vie, comme il dit, pourquoi se retrouve-t-il le 19 mai 2010 au volant d'une voiture, en convoi avec deux fourgons qui seront impliqués le lendemain dans le braquage avorté, comme en témoignent des images de vidéosurveillance?

Parce que ce jour-là, il "fait l'erreur" de suivre un émissaire d'Olivier Tracoulat. Cet envoyé, qu'il se refuse à identifier, est pris de malaises, et voilà Redoine Faïd qui le remplace au volant. Alors qu'il n'a jamais eu le permis.

Apprenant qu'il est censé rouler jusqu'à sa ville d'origine, Creil, ce qui lui est interdit dans le cadre de sa libération conditionnelle, le braqueur s'énerve "énormément" et rentre chez lui. Les fourgons, il est "catégorique", il ne les a jamais vus.

L'avocate générale demande à Redoine Faïd pourquoi il a tardé à se reconnaître sur ces images de vidéosurveillance, seule preuve matérielle de son implication présumée, et préféré épuisé les recours pendant l'instruction. L'accusé ne se démonte pas. S'il s'est tu dans un premier temps, c'est sur le conseil des avocats. Après, "malheureusement pour la manifestation de la vérité, je me suis évadé", dit-il.

Le 13 avril 2013 en effet, Redoine Faïd a signé une évasion particulièrement spectaculaire et violente depuis sa prison de Lille, faits pour lesquels il devra à nouveau affronter les assises, pour la quatrième fois de sa vie.

L'interrogatoire tourne ensuite autour de la date du 20 mai 2010. L'accusé assure qu'il est allé au travail, comme d'habitude. Des témoignages de collègues ne permettent ni de confirmer ni de démonter cet alibi.

De toute façon, dit Redoine Faïd, "je ne suis pas innocent parce que je n'ai rien fait. Je suis innocent parce que je suis innocent". En sortant, la mère d'Aurélie Fouquet soupire: "on a l'impression qu'on se joue un peu de nous". Réquisitoire le 11 avril, verdict le 13 avril.

 

À LIRE AUSSI

Image
Redoine Faïd Interpol
Meurtre d'Aurélie Fouquet: Redoine Faïd se dit "innocent de A à Z"
Suspecté d'être "le cerveau" du braquage meurtrier qui a coûté la vie à la policière Aurélie Fouquet en 2010, Redoine Faïd comparaît depuis mardi aux assises de Paris....
02 mars 2016 - 20:44
Société
Image
Au procès.
Procès du braquage de Villiers-sur-Marne: la personnalité de Redoine Faïd examinée
L'accusation voit en lui le cerveau d'un braquage raté qui finit dans le sang, il se préfère en "aristocrate" du banditisme: la personnalité du "caïd des cités", Redo...
02 mars 2016 - 08:15
Société
Image
Redoine Faïd Interpol
Qui est Redoine Faïd, jugé ce mardi dans le procès du braquage sanglant de Villiers-sur-Marne?
Près de trois ans après sa retentissante évasion, l’ex-repenti Redoine Faïd comparaît ce mardi aux assises de Paris pour un braquage de fourgon avorté et conclu par le...
01 mars 2016 - 12:50
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don