Prostituée chinoise tuée dans l'Aveyron: le parquet demande la perpétuité, il est acquitté

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Prostituée chinoise tuée dans l'Aveyron: le parquet demande la perpétuité, il est acquitté

Publié le 14/10/2016 à 19:30
©Thomas Bresson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Amar Aouati a été acquitté ce vendredi par le tribunal de Rodez alors qu'il risquait la prison à perpétuité. Il été accusé d'avoir tué en 2006 Hongxia Li, une prostituée chinoise.

Un homme accusé d'avoir tué une prostituée chinoise dont le corps avait été retrouvé dans l'Aveyron en 2006, a été acquitté à Rodez, le jury prenant le contrepied du parquet qui avait requis la réclusion à perpétuité.

Hongxia Li, 38 ans, qui résidait à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), avait séjourné trois fois chez l'accusé à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) avant de disparaître et d'être retrouvée morte le 8 janvier 2006, près d'un mois plus tard. Son corps avait été découvert par un chasseur au bout d'un chemin reculé de la commune voisine de Salvagnac-Cajarc, à demi dénudé et portant les marques de plusieurs coups de couteau dans le dos.

Interpellé en février 2006, l'accusé, Amar Aouati, 64 ans, avait été écroué pendant un an avant d’être placé sous contrôle judiciaire. Il a toujours clamé son innocence. Au cours du procès, qui s'est ouvert lundi sans partie civile aux assises de Rodez, l'accusé a raconté avoir fait la connaissance de la victime à Paris et l'avoir invitée à lui rendre visite. La jeune femme, de nationalité chinoise et qui se trouvait en situation irrégulière en France, avait confié à des proches qu'après plusieurs week-ends, elle ne souhaitait plus le fréquenter.

A la barre, l'accusé a été décrit comme un homme violent par son fils et son ex-femme. En 1995, il avait été condamné à 15 ans de réclusion pour tentative de meurtre sur cette dernière et 4 ans plus tôt, il avait écopé de deux ans de prison pour atteinte à la pudeur et violences sur des enfants.

Dans ce dossier, peu d'éléments matériels pesaient sur lui: des traces ADN lui appartenant ont été relevées sur le corps de la victime, mais la date de la mort n'a pas pu être déterminée, et aucune trace de sang n'a été retrouvée dans l'appartement de l'accusé.

"Sont réunies" en lui "la pulsion sexuelle et la pulsion de mort. Sa vie est un long parcours de violence", a lancé jeudi l'avocat général, Yves Delpérié, avant de requérir la prison à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de quinze ans à l'encontre de l'accusé. "Amar Aouati aura bientôt 65 ans. Si vous écoutez l’avocat général, c’est à la peine de mort que vous le condamnez", avait répliqué, dans sa plaidoirie, l'un des avocats de la défense, Me Cédric Galandrin.

"S’il y a un doute, il doit profiter à Amar Aouati", a insisté sa seconde avocate, Me Annabels Montels. "Malgré cinq experts, on ne sait toujours pas la date ni l’heure de la mort d’Hongxia Li. On ne sait pas non plus où elle a pu être tuée", a-t-elle lancée.

Au terme de plus de 3 heures de délibérations, le jury a finalement acquitté l'accusé dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce dernier, jusqu'ici impassible, a pleuré à cette annonce, tout comme ses avocats. Le parquet n'a pas indiqué s'il souhaitait faire appel.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Amar Aouati a été acquitté ce vendredi par le tribunal de Rodez alors qu'il risquait la prison à perpétuité.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-