"Proxénétisme des cités" sur des mineures: 12 hommes condamnés

"Proxénétisme des cités" sur des mineures: 12 hommes condamnés

Publié le 04/07/2018 à 07:51
© DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Douze jeunes hommes ont été condamné mardi à Paris à des peines allant de six mois avec sursis à trois ans et demi de prison ferme. Ils étaient accusés d'avoir organisé la prostitution de nombreuses jeunes filles, majoritairement des mineurs, via les réseaux sociaux. Ce "proxénétisme des cités" serait en pleine expansion.

Les plus jeunes prostituées avaient 14 ans. Douze hommes ont été condamnés à des peines allant de six mois avec sursis à trois ans et demi de prison ferme pour proxénétisme aggravé par le tribunal correctionnel de Paris, mardi 3.

Ces hommes, âgés de 22 ou 23 ans, ont organisé la prostitution de 27 jeunes filles dont 17 mineurs. Ils les recrutaient en passant par les réseaux sociaux, visant des adolescentes "en détresse" selon les mots de la présidente du tribunal rapportés par Le Figaro.

Une fois les jeunes filles recrutées, certains des prévenus les prenaient en photo en sous-vêtements afin de les poster, toujours sur les réseaux sociaux. Les rencontres avec les clients avaient ensuite lieu dans des appartements loués à la semaine ou des hôtels, notamment à Clichy (Hauts-de-Seine), Juvisy-sur-Orge (Essonne) et en Belgique. Des passes qui auraient rapporté 7.000 euros par semaine pour quatre filles, une somme dont celles-ci  ne voyaient qu'une petite partie.

Seules deux d'entres elles se sont constituées partie civile. Elles ont reconnu avoir été consentantes pour participer à ce "business", mais le tribunal a également relevé des éléments d'intimidation ou de pression, comme un proxénète qui vient chercher son "employée" à la sortie du collège alors que celle-ci cherche à arrêter.

Les peines requises ont été aussi variables que les rôles de chacun - du simple "informaticien" postant les annonces, aux gérants du réseau en passant par ceux chargés de la surveillance ou des locations. Parlant du "fléau du proxénétisme des cités", le procureur a réclamé de huit mois à sept ans de prison, pour des faits dont les plus graves (proxénétisme commis à l'égard d'une mineur de 15 ans) sont punissables de 15 ans de prison.

"Depuis quelques années, aux côtés des réseaux criminels étrangers de traite d’êtres humains, les affaires portant sur des faits de proxénétisme des cités se multiplient", avait alerté mi-jui ndans une tribune la procureure générale de la cour d'appel de Paris Catherine Champrenault.

Voir: La procureure générale de Paris alerte sur "la prostitution des cités"

Selon la magistrate, cette activité "procède à la fois d’une avidité pour l’argent et d’une banalisation à l’extrême de l’acte sexuel exacerbée par l'explosion de la pornographie". "Considérée comme lucrative et peu complexe, (elle) attire des jeunes qui entretiennent des situations d’ambiguïtés amoureuses laissant aux jeunes filles l’illusion de croire qu’elles ne sont pas des prostituées et aux garçons, qu’ils ne sont pas leurs proxénètes".

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les proxénètes ont ont organisé la prostitution de 27 jeunes filles dont 17 mineurs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-