Pyrénées: des campeurs fuient après avoir entendu un ours

Pyrénées: des campeurs fuient après avoir entendu un ours

Publié le 05/08/2019 à 20:57 - Mise à jour à 20:58
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux randonneurs qui campaient dans les Pyrénées affirment avoir entendu un ours à proximité en pleine nuit. Ils ont pris la fuite en abandonnant leur campement. Ce type de rencontres est extrêmement rare.

On ne saura probablement jamais avec certitude si les deux campeurs ont bien identifié le bruit puisqu'ils n'ont pas pu en distinguer l'origine dans la nuit, mais pour eux pas de doute, il s'agissait bien d'un ours.

Les deux hommes expérimentés et originaires de la région avaient installé leur campement près de Germ (Hautes-Pyrénées). Ils rapportent à France 3 avoir entendu vers 2h15 des grognements, qu'ils ont identifiés comme ceux d'un ours. En 2018, une quarantaine d'entre eux étaient recensés dans ces montagnes.

Inquiets, les randonneurs ont d'abord allumé un feu derrière lequel ils se sont réfugiés, estimant que l'animal était à une cinquantaine de mètres d'eux. Mais face aux bruits persistants et "terrifiants", ils ont finalement décidé d'abandonner précipitamment leur campement, laissant toutes leurs affaires derrière eux. Ils se sont finalement réfugiés dans une chapelle.

Les rencontres avec des ours sont particulièrement rares en France. D'abord parce que ces animaux ont une activité essentiellement nocturne, ce qui en l'occurrence semble accréditer l'histoire des randonneurs. Pourtant un randonneur en avait déjà fait l'expérience en juin dernier dans l'Ariège.

Voir: Pyrénées - un randonneur poursuivi par une ourse

Doté d'une bonne ouïe et d'un bon odorat, l'ours va plutôt avoir tendance à éviter le contact avec les humains. "Pour l’aider à vous repérer, vous pouvez manifester votre présence en faisant un peu de bruit. Il ne faut pas chercher à s’approcher d’un ours même à grande distance, qu’il soit accompagné d’ourson(s) ou seul. Il faut également toujours garder son chien à proximité, ne pas le laisser divaguer, car il pourrait provoquer l’ours", note la Direction Régionale de l’Environnement Midi Pyrénées qui conseille: "en cas de rencontre d’un ours à courte distance (moins de 50 m), il convient de l’aider à vous identifier, de vous manifester calmement en vous montrant, en bougeant et en parlant. Éloignez-vous progressivement en vous écartant du trajet qu’il pourrait emprunter dans sa fuite. Ne courez pas".

Les charges sont encore plus rares que les rencontres et il s'agit presque exclusivment de mères protégeant leurs petits. Aucun cas mortel n'a été recensé en Midi Pyrénées depuis la fin du XIXe siècle.

Lire aussi:

Douillous le petit ourson retrouvé sain et sauf dans le Tarn

Ariège: 61 brebis font une chute mortelle après avoir croisé un ours

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux campeurs ont entendu des grognements proches mais n'ont pas pu distinguer l'ours.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-