Et maintenant, du porno chinois à Buckingham, à qui la faute?

Et maintenant, du porno chinois à Buckingham, à qui la faute?

Publié le 18/02/2020 à 18:00 - Mise à jour à 18:10
© KIRSTY WIGGLESWORTH / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Une page du très officiel site de la reine d’Angleterre affichait lundi un lien renvoyant vers des diffusions pornographiques. Pas de trace d'artiste politique russe derrière tout cela, paraît-il. 
 
Cela n’aura duré que quelques heures, lundi, mais l’incident a bien dû donner quelques sueurs froides aux webmasters du site Royal.uk, la vitrine numérique de la reine d’Angleterre et de sa famille. 
 
Pour le moins embarrassant en effet, ce lien proposé dans la section consacrée à Dolen Cymru, une association caritative galloise qui œuvre au Lesotho. Au lieu d’être renvoyé vers le site d'une organisation des plus respectables, l’internaute se retrouvait sur un site chinois de sexe en live!
 
 
 
Une erreur, à priori
 
L’erreur a bien sûr été rapidement corrigée, le lien remplacé. La reine, pas plus qu’un autre membre de la famille royale, n’a pas jugé utile de réagir. Il n’y avait à priori aucune malveillance, le site royal.uk doit être suffisamment sécurisé. 
 
Le lien vers le site de X aurait donc été intégré par erreur dans la page «Charities and Patronages», si l’on en croit le Daily Mail. En plus de permettre à certains de se rincer l’oeil, il aura au moins eu le mérite de faire de la pub à l’association Dolen Cymru, dont le prince Harry est le mécène.  
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'affaire a-t-elle amusé la reine Elizabeth II ? Pas sûr...

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-