Qui sont les militaires morts dans le crash des deux hélicoptères dans le Var?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Qui sont les militaires morts dans le crash des deux hélicoptères dans le Var?

Publié le 03/02/2018 à 11:50
©Eric Feferberg/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Vendredi, le crash accidentel de deux hélicoptères Gazelle lors d'un vol de formation a provoqué la mort de cinq militaires. L'Armée de Terre a révélé leur identité dans la soirée.

Après avoir tenu secret pendant les premières heures l'identité des cinq militaires morts lors de l'accident impliquant deux hélicoptères, l'Armée de Terre a communiqué les noms et grades des victimes via son compte Twitter.

Trois des soldats décédés sont présentés comme "mort dans un vol d'instruction", ils étaient en effet chargés d'encadrer les deux autres qui étaient stagiaires en cours de formation.

Les instructeurs sont le capitaine François Mille, le capitaine Patrick Vasselin et le lieutenant-colonel Stéphane Chaon.

Les deux stagiaires qui cherchaient, eux, à obtenir de nouvelles qualification de pilote sont le lieutenant Sébastien Greve et le capitaine Quentin Gibert.

Voir aussi: L'accident de deux hélicoptères militaires fait cinq morts dans le Var

Selon les premiers éléments dévoilés suite à l'accident dramatique ce sont deux des trois instructeurs qui étaient aux commandes des appareils (et non les stagiaires) qui se sont écrasés environ 15 minutes après leur décollage. Les pilotes étaient expérimentés affichant, selon les autorités militaires, entre 3.000 et 5.000 heures de vol à leur actif.

Les deux appareils se sont percutés dans le ciel pour une raison encore mal définie, d'autant plus complexe à établir que les hélicoptères en question ne disposent pas de boîtes noires. A ce stade de l'enquête, le problème mécanique, voire l'erreur d'inattention sont privilégiés. Le procureur de Marseille chargé de l'enquête a cependant exclu la thèse d'un appareil ayant percuté une ligne à haute tension.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enquête cherche à comprendre comment les deux hélicoptères se sont percutés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-