Quimper: un forcené maîtrisé par le Raid

Quimper: un forcené maîtrisé par le Raid

Publié le 29/08/2018 à 09:57 - Mise à jour à 10:05
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme armé était retranché à son domicile à Quimper, dans le Finistère, mardi dans l'après-midi. Les hommes du Raid sont intervenus vers 22h pour le déloger, il n'a pas été blessé pendant l'opération et a été transporté à l'hôpital psychiatrique. Des armes de poing ont été retrouvées chez lui.

Un forcené était retranché chez lui mardi 28 à Quimper dans le Finistère. Armé, le jeune homme de 28 ans menaçait d'attenter à sa vie dans son appartement de l'allée Emile Lemoine, dans le quartier du Cap Horn.

Une quinzaine de policiers sont donc intervenus sur place pour sécuriser le quartier.

Les forces de l'ordre ont tenté de calmer le suspect pendant de longues heures mais en vain.

A voir aussi: Un ancien champion de boxe maîtrise un forcené qui voulait détourner un vol

Les policiers locaux ont d'ailleurs été rejoints par 15 autres policiers du Raid, spécialement venus de Rennes.

"Dans un premier temps, il menaçait de s'en prendre à sa personne. Puis il a menacé de s'en prendre à nous, policiers du Raid", a expliqué le commandant de l'unité d'élite de la police nationale à Ouest-France.

C'est à ce moment que les forces de l'ordre ont décidé d'intervenir et de déloger le forcené. Des tirs de diversion ont été entendus par les témoins de la scène, des riverains, puis les policiers ont réussi à arrêter le jeune homme.

Personne n'a été blessé durant l'opération qui s'est déroulée vers 22h dans la soirée. Le forcené a tout de même été hospitalisé dans une unité psychiatrique. Deux armes de poing ont été découvertes dans son appartement.

Les habitants qui n'avaient pas le droit de regagner leur logement pendant l'opération ont alors pu rentrer chez eux. La tension qui régnait depuis des heures est alors redescendue et les membres du Raid ont même pris quelques photos avec les enfants du quartier.

A lire aussi:

Grisolles: une forcenée en burqa saccage un centre de loisirs au cri d'"Allah Akbar"

Nord: un forcené retranché chez lui et armé se suicide pendant l'intervention du RAID

Paris 10e (gare de l'Est): l'homme retranché arrêté, trois armes retrouvées

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au total, 30 policiers ont été dépêchés sur place pour maîtriser le forcené retranché chez lui.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-