Quimper: la vidéo d'un Gilet jaune à terre battu par les gendarmes fait polémique

Quimper: la vidéo d'un Gilet jaune à terre battu par les gendarmes fait polémique

Publié le 11/03/2019 à 09:46 - Mise à jour à 10:09
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'acte 17 de la mobilisation des Gilets jaunes avait lieu samedi 9 dans toute la France. Comme souvent, des tensions ont éclaté entre les manifestants et les forces de l'ordre. A Quimper, la vidéo d'un manifestant à terre molesté par des gendarmes a créé la polémique.

La colère gronde dans les rangs des Gilets jaunes après la publication et le partage d'une vidéo filmée à Quimper lors de l'acte 17 du mouvement.

Après chaque manifestation, les contestataires partagent de nombreuses photos et vidéos de leur journée, témoignant aussi de l'ambiance au sein des différents cortèges.

Et visiblement à Quimper, des affrontements entre Gilets jaunes et forces de l'ordre ont éclaté au cour de la journée de samedi. 

A voir aussi: "Gilets jaunes" - manifestation régionale à Quimper, quelques heurts

Un Gilet jaune a été filmé en train d'être interpellé par trois CRS, sur un pont en plein cœur de la ville. Le manifestant, dont l'identité n'est pas connue, a été molesté par trois gendarmes, même une fois à terre.

Il a finalement été laissé là par les trois hommes qui sont retournés prendre leur poste face aux manifestants.

La vidéo a scandalisé de nombreux gilets jaunes sur les réseaux sociaux. Partagée sur plusieurs groupes de contestataires, les images ont à chaque fois provoqué les mêmes réactions, parfois très violentes.

Sur Facebook, une internaute bretonne s'est dit peu étonnée des agissements des CRS. "A Quimper c'est toujours très violent. Ils tirent sur les voitures qui passent, les piétons, renversent des handicapés. Le mois dernier, on a aidé les commerçants à ranger ce qu'ils avaient à l'extérieur car les CRS défonçaient tout!", a-t-elle assuré.

D'autres gilets jaunes, disant connaître le manifestant molesté sur la vidéo, ont assuré qu'il avait ensuite été pris en charge par les street-médics et qu'il comptait porter plainte.

A lire aussi:

Tarbes: les locaux des francs-maçons saccagés par des Gilets jaunes

Gilets jaunes acte 18: mobilisation, mutation ou essoufflement le 16 mars?

"Gilets jaunes": mobilisation au plus bas une semaine avant la fin du grand débat

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un gilet jaune à terre a été filmé en train d'être molesté par des gendarmes samedi à Quimper.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-