Racisme: un footballeur noir est tabassé en Alsace, il est sanctionné par le District

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Racisme: un footballeur noir est tabassé en Alsace, il est sanctionné par le District

Publié le 30/07/2018 à 16:49 - Mise à jour à 16:57
©Franck Fife/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Kerfalla Sissoko, un joueur noir d'une équipe de football alsacienne, a été violemment passé à tabac en mai dernier en Alsace lors d'un match par des joueurs et des supporters adverses à cause de sa couleur de peau. Début juillet, il a été sanctionné par le District.

C'est l'histoire d'un racisme banal dans le milieu du football amateur qui s'est transformé en violence sourde à l'occasion d'un match de D3 (plus basse division de District) en Alsace. Le joueur d’origine guinéenne Kerfalla Sissoko, footballeur de l'AS Benfeld a été roué de coups par des supporters et des joueurs adverses de l'AS Mackenheim lors d'un match entre les deux équipes le 6 mai dernier.

Un long article publié samedi 28 par Libération revient sur cet évènement particulièrement choquant. Le match se déroulait sur le terrain de Mackenheim dans une ambiance tendue, de nombreux clubs alsaciens ont dénoncé le racisme ambiant dans cette petite équipe de village à tous les niveaux, joueurs, direction et supporters.

Les trois footballeurs noirs de Benfeld ont été particulièrement visés par des injures racistes pendant toute la première mi-temps avant que les choses ne dérapent complètement. Plusieurs personnes dont des joueurs de Mackenheim et des supportes se sont ruées sur les joueurs noirs de l’équipe de Benfeld pour les frapper. Kerfalla Sissoko, a perdu connaissance sous la violence des coups portés après avoir été menacé par des gens armés de couteau à deux reprises. L'intervention des joueurs de Benfeld et de leurs dirigeants met finalement fin au lynchage.

Résultat pour Kerfallo Sissoko, qui a reçu un carton rouge alors qu'il convulsait à terre (!): fractures de la mâchoire et des côtes, traumatisme crânien et arrêt de travail d'une semaine. Depuis le jeune homme, qui s'est vu mourir, revit toujours les images de son agression.

Le club de Benfeld a porté plainte pour coups et blessures, injures racistes et tentatives de meurtre. Celui de Mackenheim pour diffamation. Une enquête est toujours en cours.

Mais l'affaire ne s'arrête pas là puisque Kerfalla Sissoko a été convoqué devant la commission de discipline du District. Il a été sanctionné le 5 juillet dernier comme un autre joueur de son équipe également victime de coups et deux joueurs adverses: "Dix matchs de suspension, pour le banal motif de «brutalité à l’égard d’un joueur»" précise Libération. L’AS Mackenheim a été suspendu de terrain pour quatre matchs et à une amende de 100 euros pour "menace avec arme de la part d’un spectateur", après appel. Aucune mention de racisme de la part des agresseurs n'a été faite.

"Ils ne veulent pas parler de racisme de peur que cela les salisse", a estimé, dépité, le président de l'AS Benfeld au sujet des dirigeants du District. Le club attend toujours des excuses de la part du club adverse et s'est juré de ne jamais remettre les pieds à Mackenheim. Ils ont été rejoints par d'autres équipes dans leur boycott.

Lire:

Ni Arabes ni voiles: racisme dans un restaurant parisien?

Des actrices noires dénoncent le racisme latent du cinéma français

Les Guyanais "singes hurleurs" et "paresseux": un gendarme accusé de racisme

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Tabassé parce que noir, un joueur alsacien a été suspendu par sa fédération.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-