Rambouillet: le corps sans vie d'un homme de 24 ans, disparu vendredi, retrouvé dans la forêt

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Rambouillet: le corps sans vie d'un homme de 24 ans, disparu vendredi, retrouvé dans la forêt

Publié le 22/02/2017 à 09:50 - Mise à jour à 10:08
©Bob Edme/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Martin Isimat Mirin a été retrouvé mort dans la forêt de Rambouillet au pied d'un pylône. La thèse du suicide est privilégiée par les enquêteurs. Le jeune homme de 24 ans était dépressif. Mona, une jeune fille disparue dans le même secteur, n'a elle toujours pas été retrouvée.

Il n'avait plus donné de nouvelles depuis vendredi 17 au soir. Martin Isimat Mirin a été retrouvé mort dans la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines, mardi 21 en fin d'après-midi. Les gendarmes ont retrouvé son corps au pied d'un pylône, duquel il se serait jeté pour mettre fin à ses jours, situé dans un secteur très boisé entre Rambouillet et Poigny-la-Forêt.

Sa mère avait donné l'alerte samedi 18 au matin pour signaler sa disparition. Le jeune homme, âgé de 24 ans, qui travaillait auprès des enfants dans les centres aérés de Rambouillet, traversait une dépression depuis quelques semaines selon ses proches.

Dès samedi matin, une trentaine d'amis et membres de la famille de Martin Isimat Mirin avaient organisé leur propre battue pour aider les forces de l'ordre à le retrouver. Son frère avait même lancé un appel à témoins, largement partagé sur les réseaux sociaux ce week-end.

Selon le Parisien, les forces de l'ordre et les amis de la victime ont retrouvé le corps au même moment. Mardi après midi, les gendarmes avaient fait appel à huit chevaux de la Garde Républicaine pour accélérer les recherches, qui ont finalement abouti vers 18h.

Les autorités sont en revanche toujours sans nouvelle de Mona Dumoulin-Minguet, jeune fille du même âge, étudiante aux beaux-arts, disparue depuis une semaine dans le même secteur. Son téléphone a émis pour la première fois des signaux samedi dans le centre-ville de Rambouillet, où se concentrent les recherches. Aucun n'a pour l'instant été établi, entre les disparitions des deux jeunes gens.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes sont toujours sans nouvelle de la jeune Mona, disparue dans le même secteur que Martin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-