Refuser de donner son code de téléphone à un policier est légal selon la justice

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Refuser de donner son code de téléphone à un policier est légal selon la justice

Publié le 12/06/2019 à 12:40 - Mise à jour à 12:53
© ROBYN BECK / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un arrêt de la Cour d'appel de Paris, rendu en avril dernier, affirme qu'il n'est pas illégal de refuser de communiquer le code de son mobile à un policier. Seule une réquisition d'un magistrat oblige le propriétaire à s'exécuter. 

C'est une décision gênante pour les enquêteurs de police, notamment ceux spécialisés dans la lutte contre le trafic, mais qui a le mérite de faire jurisprudence sur une question longtemps restée en suspens. Comme le rapporte Le Parisien mardi 11, la Cour d'appel de Paris a décidé dans un arrêté rendu en avril que le fait de ne pas communiquer aux policiers le code d'accès à son portable n'est pas constitutif d'un délit passible de poursuites.

L'affaire jugée était relativement classique. L'accusé, un habitant de Créteil âgé de 21 ans, était poursuivi dans une affaire de drogue. En première instance, l'homme avait été condamné à sept mois de prison pour "récidive de transport, détention et acquisition non autorisée de stupéfiants" et "refus de remettre aux autorités judiciaires ou de mettre en œuvre la convention secrète de déchiffrement d’un moyen de cryptologie".

Le jeune homme avait en effet refusé lors de sa garde à vue en mars 2017 de donner le code d'accès à ses trois portables, les policiers estimant que ceux-ci étaient utilisés dans le cadre du trafic et pouvaient révéler de nombreuses informations ou contacts.

Lire aussi - Enfant tué à Lorient: la police lance un appel à témoins

Or, l'accusé ayant fait appel de sa condamnation, l'affaire était rejugée en avril. Le tribunal a confirmé la peine pour la détention de stupéfiants mais a retoqué le jugement sur le deuxième chef d'accusation. Les juges estiment en effet que, conformément à la loi du 21 juin 2004 censée encadrer la question, la remise "forcée" (dont le refus est donc punissable par la loi) n'est possible que sur réquisition d'une autorité judiciaire, autrement dit d'un magistrat. Un fonctionnaire de police n'étant pas un juge, refuser de lui communiquer un code n'est pas illégal en soi. Le prévenu a donc été relaxé.

Voir aussi:

Vidéo d'un homme frappant un chat: la police se saisit de l'affaire

La messagerie cryptée WhatsApp (Facebook) infectée par un logiciel espion

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Il n'est pas illégal de refuser de donner son code à un policier lors d'une garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-