Reims: pris d'une crise de folie, un homme broute de l'herbe en pleine rue entièrement nu et attaque les policiers

Reims: pris d'une crise de folie, un homme broute de l'herbe en pleine rue entièrement nu et attaque les policiers

Publié le 10/06/2017 à 15:20 - Mise à jour à 15:23
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La scène est sans doute apparue très étrange pour les témoins qui ont aperçu jeudi cet homme broutant de l'herbe, en pleine rue, dans la ville de Reims. L'individu était de plus complètement nu et se prenait visiblement pour un animal.

Ont-ils pensé à une plaisanterie? Ou bien les témoins de la scène ont-ils tout de suite compris qu'ils faisaient face à un homme ayant sombré dans la folie? En plein après-midi du jeudi 8, dans la ville de Reims, dans le département de la Marne, des fonctionnaires de la municipalité ont surpris en pleine rue Gabriel-Voisin, au numéro 17 précisément, sur un carré de verdure, un homme en train… de brouter de l'herbe à quatre pattes. Et détail qui, en plus de l'étrangeté de la scène, a du créer le malaise: l'individu en question était totalement nu.

Les témoins ont évidemment prévenu les forces de l'ordre pour les faire intervenir. A l'arrivée des policiers, l'homme était allongé sur le dos, toujours nu bien entendu, et se reposait l'air visiblement rassasié. S'approchant de l'homme, ce dernier s'est réveillé et n'a pas apprécié la vision de l'uniforme: il a immédiatement "chargé", à la manière d'un bovin, les fonctionnaires de police.

Malgré ce comportement déroutant, les forces de l'ordre ont réussi à maîtriser l'individu et ont appelé les pompiers. Car l'évidence a rapidement sauté aux yeux: l'homme était en pleine crise de folie.

L'individu a donc été transféré dans un établissement de soins psychiatriques, puis interné sous la contrainte, pour que son étrange folie soit prise en charge. Malgré les faits d'exhibition, d'agression des policiers,  d'outrage et rébellion, aucune poursuite pénale ne sera engagée, l'homme n'étant visiblement pas responsable de ses actes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a attaqué les policiers en les chargeant à la manière d'un animal.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-