Reims: un campus universitaire fermé à cause de l'installation de plusieurs dizaines de migrants

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Reims: un campus universitaire fermé à cause de l'installation de plusieurs dizaines de migrants

Publié le 18/09/2017 à 08:22 - Mise à jour à 10:32
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le campus universitaire Reims Croix Rouge a été fermé par arrêté à partir de ce lundi, et ce jusqu'à nouvel ordre, suite à l'installation d'une quarantaine de migrants sur le site de l'université. Le syndicat étudiant de l'Unef a évoqué "un appel à la solidarité".

Les 8.000 étudiants de l'université de Reims ne se sont pas rendus en cours ce lundi 18 au matin. Et pour cause. La faculté a été fermée jusqu'à nouvel ordre par un arrêté du président Guillaume Gellé. Cette décision a été prise car "la sécurité du domaine universitaire" n'est plus assurée, selon les propos du président rapportés par France Bleu Champagne-Ardenne. La raison? Plusieurs dizaines de migrants se sont installés sur le campus universitaire de Reims Croix Rouge.

Une plainte pour "occupation illégale du domaine privé de l'Etat" va prochainement être déposée pour que les lieux soient évacués et que les cours puissent reprendre rapidement.

Ces migrants -qui sont une quarantaine et essentiellement des familles- campaient depuis plusieurs mois à proximité du campus, dans le parc Saint-John Perse, mais étaient menacés d'expulsion. Les résidents du quartier avaient dénoncé récemment le développement "d'un petit Calais" dans les médias locaux. 

Dans un communiqué, le syndicat étudiant de l'Unef a apporté son soutien à ces réfugiés. Les responsables du syndicat, appuyés par les différentes associations d'aides aux réfugiés, ont expliqué que ce déménagement sur le campus universitaire résulte d'une décision collective. Précisant ensuite: "Ceci n'est pas un acte à l'encontre de la faculté, de l'université ou même de l'enseignement supérieur et de la recherche. C'est un appel à la solidarité. Il est grand temps pour nous d'œuvrer pour aider, de réveiller la mairie de Reims et la Préfecture sur l'urgence quant aux conditions de vie de ces familles".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plusieurs dizaines de migrants se sont installés sur le campus universitaire de Reims Croix Rouge.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-