Reliquaire d'Anne de Bretagne: un voleur demande sa libération pour se marier

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Reliquaire d'Anne de Bretagne: un voleur demande sa libération pour se marier

Publié le 09/07/2018 à 09:44 - Mise à jour à 09:52
© FRANK PERRY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un des voleurs présumés du reliquaire d'Anne de Bretagne, mis en examen en avril dernier, a demandé jeudi à être remis en liberté. La raison: il se marie en septembre prochain et de nombreux frais ont été engagés. La chambre d'instruction de Rennes a refusé vendredi.

Un détenu de la maison d'arrêt de Nantes a fait jeudi 5 une demande de remise en liberté et s'est immédiatement vu opposer un refus vendredi 6 de la part de la chambre d'instruction de Rennes.

Le suspect est l'un des voleurs présumés du reliquaire d'Anne de Bretagne. Le précieux objet avait été dérobé dans la nuit de vendredi 13 à samedi 14 avril dernier au musée Dobrée de Nantes.

Le détenu voudrait en fait se marier en septembre prochain, c'est pour cela que son avocate a transmis sa demande de remise en liberté.

A voir aussi: Le cœur reliquaire d'Anne de Bretagne volé à Nantes

"Toute la famille doit venir d'Algérie. Il y a le traiteur, la salle ou encore le DJ… 10.000 euros ont été engagés. Ce mariage est un projet sérieux", s'est-elle justifiée dans les colonnes de Ouest France.

Mais l'enquête est loin d'être terminée et "il y a un risque de concertation avec d'autres personnes", a décrété le juge chargé de l'enquête. La porte n'est pas complètement fermée pour autant puisque le magistrat a indiqué que "le prévenu (avait) le temps de refaire une demande".

En effet, si deux hommes de 22 et 23 ans ont été interpellés une semaine après le vol, deux autres personnes sont toujours activement recherchés. "Sur les images de vidéosurveillance, quatre personnes apparaissent", a indiqué le parquet.

La pièce d'orfèvrerie était restée introuvable malgré de nombreuses perquisitions et la mobilisation de différentes associations. Le comité Anne de Bretagne, un collectif d'association, avait ainsi proposé de faire une médiation entre les voleurs et le musée afin que la relique retrouve sa place au musée Dobrée.

La boite en or d'une quinzaine de centimètres en forme de cœur a finalement été retrouvée le samedi 21 avril sur une plage de Saint-Nazaire, dans un baril enfouit dans le sable.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un des voleurs présumé du reliquaire d'Anne de Bretagne a demandé à être remis en liberté pour pouvoir se marier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-