Rémy Daillet, sa famille et un bébé détenus en Malaisie - des conditions jugées "inhumaines"

Rémy Daillet, sa famille et un bébé détenus en Malaisie - des conditions jugées "inhumaines"

Publié le 30/05/2021 à 19:46 - Mise à jour à 19:52
FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Rémy Daillet-Wiedemann, sa compagne et trois enfants, dont un bébé, sont actuellement incarcérés au motif d’un dépassement de leur visa touristique de 6 jours. 

Ils ont été interpellés par la police samedi matin et sont actuellement en détention à la prison de l’IPD sur l’île de Langkawi, en Malaisie. « Les conditions de détention sont inhumaines » déclare notre source locale. Elle ajoute « il y a urgence, les enfants sont traumatisés. » En prison, les conditions sont plus que spartiates : « Ils ont dû dormir sur le sol en béton sans lit et il n’y avait pas de couverture non plus. »

« Léonie avait mal au dos, la jambe enflée et les conditions de détention sont mauvaises pour elle et les enfants - pas de lait et de couches pour le tout-petit.»  Notre source locale leur en a apporté aujourd’hui. De plus, le bébé aurait des éruptions cutanées. M. Daillet a refusé de manger depuis deux jours.

D’après une seconde source, l’ambassade de France envisagerait une assistance pour la libération de la compagne et des enfants.

L’avocat de Rémy Daillet, basé à Kuala Lumpur précise en exclusivité à FranceSoir que les charges retenues sont celles d’un dépassement de leur visa touristique alors que lui et et sa famille comptaient partir en Indonésie. Cependant, étant donné la fermeture des bureaux de l’immigration, il ne leur aurait pas été permis d’obtenir une extension.

A propos de Remy Daillet

Rémy Daillet s’est fait connaître par les vidéos qu’il postait sur Internet encourageant à la prise de pouvoir du peuple devant la situation de la crise sanitaire. Comme pour beaucoup d’opposants à la politique sanitaire, il a été déclaré complotiste par les média mainstream.

De plus, il était soupçonné d'avoir organisé le rapt de Mia, fillette de 8 ans enlevée le 13 avril 2021 chez sa grand-mère dans les Vosges. Mia a été retrouvée le 18 avril en Suisse avec sa mère Lola Montemaggi. Le juge d’instruction de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Nancy a délivré un mandat d’arrêt international à son encontre le 20 avril 2021. Son interpellation ne concerne pas l'affaire Mia.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Rémy Daillet

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-