Rennes: il tue son ex-femme et apporte le corps au commissariat en voiture

Rennes: il tue son ex-femme et apporte le corps au commissariat en voiture

Publié le 28/01/2015 à 11:13 - Mise à jour le 30/01/2015 à 09:36
©Pol Emile/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Un homme d'une quarantaine d'année s'est rendu à la police en déclarant avoir tué son ex-épouse, mardi 27 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il était venu avec sa voiture, dans laquelle se trouvait le corps.

L'histoire n'est pas banale. Un homme s'est présenté à l'accueil du commissariat de Rennes (Ille-et-Vilaine), mardi 27 en milieu d'après-midi, en déclarant qu'il avait tué son ex-femme et qu'il venait se rendre. Une affirmation que les agents ont pu vérifier immédiatement: il était venu avec sa voiture, garée juste devant le poste de police, au pied de laquelle se trouvait le corps sans vie de sa victime, enfermé dans une malle métallique.

Mardi, aux alentours de 10h45, le meurtrier, un Algérien âgé d'une quarantaine d'année, s'est rendu au domicile de son ex-épouse, la mère de leurs deux enfants âgée de 36 ans qui vivait dans un appartement du quartier de Bréquigny, dans le sud de Rennes. Le ton serait ensuite monté entre les deux protagonistes, séparés depuis l'année dernière. Perdant tout contrôle de lui-même, l'homme aurait alors tué la jeune femme en l'étranglant à l'aide d'un câble qu'il avait emporté avec lui. Selon le procureur de la République de Rennes, Thierry Pocquet du Haut-Jussé, il "reprochait à la victime d'avoir une relation".

Le quadragénaire a ensuite placé le corps de sa victime dans une malle, qu'il a transportée jusqu'à sa voiture et chargée dans son coffre, après avoir rabattu les sièges arrière. Il a ensuite décidé de se rendre au commissariat le plus proche. Scène surréaliste que celle qu'on vécue les policiers du poste du Blosne, dans le sud de Rennes. "J’ai commis l’irréparable, j’ai tué ma femme", leur a-t-il simplement déclaré, "laconiquement et calmement" selon un journal local. Déjà connu pour des faits de violences et de menaces contre son ex-épouse et ses deux enfants, l'homme aurait déclaré aux enquêteurs qu'il a transporté le corps au commissariat pour ne pas que les enfants le voient en rentrant de l'école.

Alors que le SAMU était mobilisé pour tenter de réanimer sa victime, sans succès, l'homme a été immédiatement interpellé. Ce jeudi,conformément aux requettes du parquet de Rennes, l'homme a été mis en examen pour assassinat et il a été placé en détention. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale afin de déterminer les circonstances exacte du crime.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les policiers ont immédiatement interpellé l'individu, qui s'était rendu de lui-même.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-