Rennes: les incendies de voitures se multiplient dans le quartier du Blosne, les habitants entre désespoir et colère

Rennes: les incendies de voitures se multiplient dans le quartier du Blosne, les habitants entre désespoir et colère

Publié le 22/08/2017 à 15:40 - Mise à jour à 15:55
© Christophe DELATTRE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les incendies de voiture se multiplient dans le quartier du Blosne de Rennes depuis début août. Les habitants n'en peuvent plus.

Ils n'en peuvent plus. Les habitants du quartier tranquille du Blosne, à Rennes, vivent au rythme des incendies criminels de voiture, depuis le début du mois d'août. Une quinzaine de véhicules sont même partis en fumée pendant la seule nuit de vendredi 18 à samedi 19, rapporte France Bleu Armorique.

A l'origine des faits, semble-t-il, la mort d'un jeune homme de 26 ans tué par des policiers sur lesquels il avait foncé, fin juillet, toujours selon l'antenne locale de France Bleu. Un fait divers tragique qui avait entraîné une vague de violences dans ce quartier du sud de Rennes. Depuis, le soufflé n'est pas retombé.

Au grand dam des riverains. "J'ai très très mal réagi. C'est la voiture qui me permettait d'aller travailler. J'en ai voulu à la police, à la ville... C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase", témoigne Julie dont le véhicule a été incendié. D'autant que le quartier est plutôt populaire. "J’ai besoin de ma voiture pour aller au travail à Cesson-Sévigné et pour la vie de famille. Elle datait de 2001 mais elle roulait, c’était l’essentiel. Maintenant, je serai peut-être dédommagée de l’Argus. C’est l’équivalent d’un salaire...", regrette Sandrine, elle aussi sinistrée, citée par Ouest-France.

Les autorités municipales avouent également leur impuissance et ont demandé -et obtenu- des renforts policiers. "Il faut qu'il y ait du bleu sur l'espace public, il faut que l'ordre républicain soit respecté", réclame ainsi l'adjoint au maire (PS) en charge de la sécurité Hubert Chardonnay. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des dizaines de voitures ont été dégradées depuis début août dans le quartier du Blosne à Rennes (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-