RER A: de la prison ferme pour l'agresseur du conducteur

RER A: de la prison ferme pour l'agresseur du conducteur

Publié le 17/02/2015 à 07:12 - Mise à jour à 11:08
©Valinco/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

L'homme qui avait agressé un conducteur de la RATP fin janvier, entraînant une paralysie du trafic, a été condamné à 9 mois de prison ferme.

Le responsable de la pagaille monstrueuse qui avait touché la ligne A du RER jeudi 29 janvier a été condamné à 18 mois de prison dont 9 fermes par le tribunal correctionnel de Meaux. L'homme avait violemment frappé d'un coup de tête un conducteur de la RATP à Torcy (Seine-et-Marne), entraînant une paralysie du trafic de 24 heures sur l'ensemble de cette ligne.

Il devra également se plier à une obligation de soins du fait de son profil: il est décrit comme psychologiquement fragile et dépendant à l'alcool.

"Je regrette mon geste, je ne comprends pas ce qui s'est passé", s'est excusé durant l'audience ce chômeur de 42 ans. Suite à l'agression, les conducteurs de la ligne A avait exercé leur droit de retrait pour dénoncer la violence de l'acte.

Le condamné avait été interpellé jeudi dernier dans un bar situé à proximité de la gare RER de Torcy, après avoir été reconnu sur des images de vidéosurveillance diffusées dans le cadre d'un appel à témoin. Interrogé par les forces de l'ordre lundi sur le motif de l'agression, le quadragénaire a expliqué avoir agi sous le coup de la colère.

"Je n'explique pas mon geste (...) Je me suis déjà retrouvé plusieurs fois dans des situations comme ça avant, je ne m'étais pas énervé", a-t-il toutefois assuré. Et d'ajouter qu'il était désolé pour sa victime et pour les usagers du RER A.

Son avocat a insisté de son côté sur la personnalité instable de son client, victime d'une addiction à l'alcool. "Son geste est effectivement inacceptable, mais il n'y a eu qu'un coup, il ne s'est pas acharné", avait-il fait valoir.

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme responsable de la pagaille dans le RER A fin janvier a été condamné.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-