Retenu 5 ans en otage en Afghanistan, il refusait de croire que Donald Trump était devenu président des Etats-Unis

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Retenu 5 ans en otage en Afghanistan, il refusait de croire que Donald Trump était devenu président des Etats-Unis

Publié le 18/10/2017 à 06:53 - Mise à jour à 06:55
© STAFF / CBC NEWS/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Otages en Afghanistan pendant 5 ans, Joshua Boyle, Canadien, a expliqué à un jounral de son pays que lorsque bses ravisseurs lui avaient révélé le nom du nouveau locataire de la Maison-Blanche, il ne les avait pas cru. Pour lui, il était impensable que Donald Trump puisse devenir président des Etats-Unis.

Il pensait à une "plaisanterie" de ses ravisseurs. Joshua Boyle, otage canadien, libéré d’un groupe lié aux talibans en Afghanistan mercredi 11 avec son épouse et ses enfants, a confié au Toronto Star qu'il avait cru pendant toute sa détention que les preneurs d'otages lui faisaient une blague en lui affirmant que Donald Trump était le nouveau président américain. "Il ne m’est pas venu à l’esprit qu’ils étaient sérieux", a-t-il expliqué.

Ce sont ses geôliers qui l'avaient obligé à tourner une vidéo pour prouver qu'il était encore en vie, au cours de laquelle ils lui ont révélé le nom du nouveau locataire de la Maison-Blanche. La famille ne savait pas non plus que Justin Trudeau était Premier ministre du Canada jusqu’à ce qu’ils soient secourus.

Au-delà de cette anecdote plutôt légère, il faut néanmoins rappeler le calvaire qu'a vécu Joshua Boyle lors de sa captivité alors qu'il était retenu par des ravisseurs qu'il a qualifiés de "stupides et malfaisants". Il a révélé que sa petite fille avait été tuée et son épouse violée car il refusait de céder à des exigences des preneurs d'otage sur lesquelles il n'a donné aucun détail.

Joshua Boyle et son épouse avaient été enlevés en 2012 par un groupe du réseau Haqqani lié aux talibans alors qu'ils voyageaient en Afghanistan afin de faire de l'humanitaire. Caitlan Coleman était enceinte lorsque le couple a été capturé. Le couple a été libéré avec trois jeunes enfants, deux garçons et une fille, nés en captivité. 

Il a affirmé sa volonté de construire désormais ce qu'il appelé un "sanctuaire" pour permettre à ses trois enfants survivants de "récupérer une partie de l'enfance qu'ils ont perdue".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Il ne m’est pas venu à l’esprit qu’ils étaient sérieux", a expliqué Joshua Boyle.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-