Retrouvée ligotée à un arbre, la jeune femme avait inventé son viol

Retrouvée ligotée à un arbre, la jeune femme avait inventé son viol

Publié le 14/01/2019 à 13:33 - Mise à jour à 13:36
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme de 18 ans a été retrouvée ligotée à un arbre vendredi à Agen. Elle a finalement reconnu avoir inventer son agression et son viol.

La jeune femme a finalement reconnu être l'instigatrice de cette mise en scène. Vendredi 11 au soir, une jeune femme de 18 ans était retrouvée attachée à un arbre, près de la gare de Valence d’Agen, dans le Tarn-et-Garonne. Elle a fait savoir dans un premier temps qu'elle avait été violée par un inconnu mais elle est finalement revenue sur ses premières déclarations.

Comme le précise La Dépêche du Midi, qui rapporte l'information, "selon ses premières déclarations, elle dit avoir été ligotée aux mains et aux pieds après être arrivée sur le secteur en train". Réussissant à se détacher, elle aurait prévenu des proches par téléphone qui ont alerté les secours. Elle a été prise en charge et hospitalisée après avoir expliqué avoir été violée. Une enquête avait été immédiatement ouverte par le parquet de Montauban et confiée à la Brigade de recherche de la gendarmerie alors que sur les réseaux sociaux s'enflammait de la rumeur d'un violeur en errance dans la région.

Lire aussi - Jugé pour avoir inventé une agression djihadiste, l'instituteur relaxé

Dimanche 13, lors d'un nouvel entretien avec les forces de l’ordre, la jeune femme a finalement avoué aux enquêteurs qu’elle s’était elle-même attachée à un arbre pour simuler une agression. "C'est en rentrant de sa faculté à Toulouse où elle était allée se désinscrire, que cette personne a imaginé ce scénario", a précisé le parquet de Montauban cité par le quotidien. La jeune femme s’est donc rendue coupable d’une infraction de dénonciation de crime imaginaire, pour laquelle des poursuites sont possibles. Le parquet décidera dans la semaine des suites à donner à cette affaire.

La jeune femme semblait présenter des problèmes psychiatriques.

Voir:

Indre-et-Loire: il s'invente un crime pour rejoindre son ami en prison

Toulouse: il s'accuse d'un meurtre imaginaire pour passer l'hiver à l'abri en prison

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une femme de 18 ans a été retrouvée ligotée à un arbre vendredi à Agen. Elle a inventé les faits.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-