Rhône-Alpes: 30 ans après Tchernobyl, des champignons toujours radioactifs

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Rhône-Alpes: 30 ans après Tchernobyl, des champignons toujours radioactifs

Publié le 14/11/2016 à 16:59 - Mise à jour à 17:15
©Ognen Teofilovski/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des scientifiques ont détecté la présence de césium 137, un élément radioactif, sur des champignons ramassés dans la région Rhône-Alpes, révèle France Bleu ce lundi. Cette contamination proviendrait de l'accident de la centrale de Tchernobyl en 1986 et d'essais nucléaires des années 1950-1960.

Trente ans plus tard, les dégâts provoqués par l'accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl sont toujours présents. Selon un rapport de Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD), des champignons de la région Rhône-Alpes contiennent encore des doses radioactives, notamment du césium 137, révèle France Bleu Drôme-Ardèche ce lundi 14.

 

A l'automne 2015, des membres de la CRIIRAD et de la Fédération Rhône-Alpes pour la nature et l'environnement (FRAPNA) ont cueilli près d'une quarantaine de champignons dans la Drôme, l'Ardèche, l'Isère, la Haute-Savoie, l'Ain et la Loire. Sur 38 champignons, 36 comportaient du césium 137, un élément radioactif provenant de la catastrophe de Tchernobyl en avril 1986 mais aussi d'essais nucléaires des années 1950-1960, et dont la durée de vie est considérée comme moyenne. C'est à dire que son activité diminue de moitié tous les 30 ans. Par ailleurs, trois échantillons dépassaient les 1.000 becquerels par kilo sec (Bq/kg). Dans le détail, le bolet bai était à 3.000 Bq/kg, les chanterelles en tube de la Loire à 2.700 Bq/kg sec et les petit gris de la Drôme à 2.200 Bq/kg.

 

Or, les mesures mises en place après Tchernobyl interdisent la commercialisation d'aliments  en provenance de pays tiers sur le marché européen de plus de 600 becquerels par kilo. Toutefois, "en France, pour des aliments produits sur le territoire national, il n'y a jamais eu et il n'y a toujours pas de limite applicable à la contamination qu'elle provienne de Tchernobyl ou des essais nucléaires atmosphériques", explique le rapport.

 

Même sans césium 137, les champignons peuvent être dangereux, rappelle FranceTVInfo, d'après qui, chaque année trois à quatre personnes meurent après avoir consommé des champignons mortels.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La concentration de radioactivité dans les champignons testés était supérieure à celle autorisée pour l'importation de produits alimentaires (Photo d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-