Rhône: la directrice critique le comportement de sa fille, elle lui casse le nez d'un coup de tête

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Rhône: la directrice critique le comportement de sa fille, elle lui casse le nez d'un coup de tête

Publié le 13/06/2018 à 12:50 - Mise à jour à 12:58
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le journal "Le Progrès" dévoile un nouveau cas d'agression d'enseignant à l'intérieur d'un établissement. La semaine dernière, une mère de famille convoquée à cause du comportement de sa fille a cassé le nez de la directrice d'école. La suspecte a reconnu les faits.

C'est une nouvelle affaire d'agression d'un enseignant par un parent d'élève qui secoue l'Education nationale. Mais cette fois, c'est l'école maternelle qui est touchée. D'après une information rapportée mardi 12 par Le Progrès, une directrice a reçu un coup de tête brutal de la part d'une mère de famille après une dispute qui a dégénéré.

Les faits se déroulent à Sainte-Foy-lès-Lyon, dans la proche banlieue lyonnaise (Rhône). La mère de famille en question était convoquée par l'institutrice de sa fille scolarisée dans l'établissement. L'enfant s'était montrée particulièrement insolente à l'encontre d'une Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), une auxiliaire d'éducation.

L'échange devient houleux et le ton monte. La mère de l'élève dérape projette alors sa tête sur le visage de la directrice. Sous le choc, le nez de cette dernière se fracture. Elle se verra reconnaître pas moins de 21 jours d'ITT.

Lire aussi - Saône-et-Loire: une vague de démangeaisons fait fermer une école

La mère de famille a été arrêtée et placée en garde à vue. Elle a reconnu les faits lors de ses auditions. Présentée devant le parquet de Lyon, elle sera convoquée ultérieurement devant un tribunal. Dans l'attente de son procès, elle a été laissée libre.

La violence n'épargne plus les écoles primaires, même parfois pour de très jeunes enfants. En mars dernier, une institutrice de Colomiers avait été rouée de coups par des élèves de CM1 et de CM2 intervenant pour empêcher la sanction de l'un de leur camarade.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La directrice de l'école a reçu un violent coup de tête de la part de la mère de l'une de ses élèves.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-