Roissy: 2 personnes entre la vie et la mort et 7 autres blessés dans un accident de car sur l'A1

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Roissy: 2 personnes entre la vie et la mort et 7 autres blessés dans un accident de car sur l'A1

Publié le 19/01/2017 à 11:54 - Mise à jour à 11:58
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux personnes ont été gravement blessées et sept autres plus légèrement touchées dans un accident de car survenu ce jeudi matin sur l'autoroute A1 au niveau de l'aéroport de Roissy. Il se pourrait qu'une voiture ait fait une queue de poisson au car, dont le conducteur aurait perdu le contrôle avant de venir heurter de plein fouet un plot en béton.

Le car transportait une trentaine de passagers. Deux personnes ont été très grièvement blessées dans un accident de car survenu ce jeudi 19 au matin au niveau de l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise), sur l'autoroute A1. Sept autres passagers ont été plus légèrement touchés. Le véhicule aurait heurté un plot en béton à l'entrée d'un tunnel passant sous les pistes, selon les informations rapportées par France Bleu Paris région.

Il était aux alentours de 8h, ce jeudi matin, lorsque l'accident est survenu. L'engin roulait en direction du Nord, dans le sens Paris-province avec une trentaine de passagers à son bord, de nationalités françaises, chinoises et britanniques. Les deux blessés les plus graves seraient ainsi un Français et un Anglais qui auraient été touchés au visage par des débris de verre. Ils ont été évacués vers les hôpitaux proches par des unités des services mobiles d'urgence et de réanimation (SMUR) dépêchées sur place.

Les autres blessés plus légers ont également été pris en charge, tandis que la vingtaine de passagers sains et saufs ont été évacués par un autre car vers un centre d'accueil sur la commune de Roissy.

De nombreux personnels de secours ont été déployés sur les lieux de l'accident et deux voies de circulation ont été coupées. Les autorités n'avaient pas communiqué sur la cause de la collision de l'engin avec un pilier du tunnel, ce jeudi en fin de matinée. Certaines sources, à prendre avec prudence, évoquaient toutefois une queue de poisson qu'aurait fait une voiture au car, provoquant le drame.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux blessés les plus graves ont été touchés au visage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-