Roissy: le SDF aux 300.000 euros toujours introuvable

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Roissy: le SDF aux 300.000 euros toujours introuvable

Publié le 19/12/2017 à 07:30 - Mise à jour à 07:35
©KenzoTribouillard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Début décembre dernier à l'aéroport de Roissy, un sans-abri d'une cinquantaine d'années a trouvé 300.000 euros en liquide dans un local mal fermé où le transporteur de fonds avait déposé des sacs d'argent. Les forces de l'ordre l'ont identifié mais ne l'ont toujours pas trouvé.

Malgré les recherches, toujours aucune trace. Le 8 décembre dernier à l'aéroport de Roissy, un sans-abri d'une cinquantaine d'années a trouvé 300.000 euros en liquide dans un local mal fermé où le transporteur de fonds avait déposé des sacs d'argent. Il est ensuite parti avec le butin dans l'espoir de ne jamais être retrouvé. Et son souhait semble pour l'instant se réaliser. Car même si les forces de l'ordre l'ont identifié, ils ne lui ont toujours pas mis la main dessus.

"Nous l’avons identifié… Les policiers de la police aux frontières l’ont reconnu. Mais, depuis le vol, il a tout simplement disparu", ont déclaré les enquêteurs, cités par Le Parisien. Le jour  du vol, l'homme était "habillé d'une veste noire de marque North Face, d'un bas de survêtement bleu avec des bandes blanches", d'après les images de vidéosurveillance.

Et visiblement, l'homme était connu des commerçants. "C'est un petit gars blond avec des lunettes. Il venait souvent acheter des choses ici. Mais il faut dire que les terminaux 2E et 2F accueillent beaucoup de SDF", a par exemple déclaré la caissière d'un supermarché, également citée par le quotidien. En revanche, d'autres ont préféré en dire un peu moins sur l'identité du voleur: "Je ne pourrais pas vous dire qui a pris cet argent. Je m'occupe de mes affaires et j'évite les ennuis", a déclaré un sans-abri, habitué des lieux.

A lire aussi - Lille: un SDF sort de la rue grâce à une publication sur Twitter 

Des bagagistes ont également été interrogés sur cette affaire et ont déclaré que la porte du local était souvent entrouverte mais que la pièce était alors vide. L'un d'eux a d'ailleurs confié avoir une pensée pour "le gars qui n’a pas claqué la porte ce jour-là et qui a dû passer un sale quart d’heure".

Le voleur, lui, doit probablement être sur ses gardes. Une chose est toutefois fort probable, c'est qu'il passera d'incroyables fêtes de fin d'année. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le SDF, qui a volé 300.000 euros dans un local du transporteur de fonds Loomis à Roissy, est toujours introuvable.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-