Roissy: le SDF pénètre dans un local mal fermé et repart avec 300.000 euros

Roissy: le SDF pénètre dans un local mal fermé et repart avec 300.000 euros

Publié le 13/12/2017 à 10:35 - Mise à jour à 10:44
©KenzoTribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un sans-abri d'une cinquantaine d'années, qui fouillait des poubelles à l'aéroport de Roissy, a trouvé 300.000 euros en liquide dans un local mal fermé où le transporteur de fonds avait déposé des sacs d'argent. Il a vite abandonné ses effets personnels et est parti avec son butin.

Qui n'a jamais rêvé de découvrir, le matin de Noël sous le sapin, des sacs remplis de billets? Ce SDF a dû imaginer pareille découverte cent fois. Et vendredi 8, son vœu a été exaucé.

Un homme sans-abri d'une cinquantaine d'années, qui fouillait des poubelles à l'aéroport de Roissy au niveau des quais de livraison du terminal 2F, a trouvé presque par hasard deux sacs remplis d'argent dans un local de dépôt du transporteur de fonds.

La porte était mal fermée et il a pu rentrer dans cette pièce, avant de repartir à toute vitesse avec son butin s'élevant à 300.000 euros, abandonnant même ses effets personnels sur place.

Selon Le Parisien, la police et la sécurité du site aéroportuaire, arrivées (trop tard) sur place après le déclenchement de l'alarme, ont consulté les images de surveillance et ont remarqué que l'individu s'était appuyé sur la porte de ce fameux local, constatant avec étonnement qu'elle était ouverte.

Lire aussi: contre une "douche anti-SDF" à Paris, la Fondation Abbé Pierre se mobilise

Ce mercredi 13, les enquêteurs tentaient toujours de mettre la main sur ce SDF, qui devrait passer de belles fêtes de Noël (s'il ne se fait pas attraper avant). Mais les investigations sont pour l'heure compliquées car une fois sorti de l'aéroport, l'homme a pris une route qui n'était pas surveillée par des caméras de vidéosurveillance.

En revanche, les employés et les responsables de la société de transport de fonds Loomis devraient passer une fin d'année compliquée. Le local était censé être sécurisé et bien fermé. Il y a donc eu une faute d'inattention ou une erreur professionnelle, qui a profité à l'heureux sans-abri.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le SDF en question fouillait les poubelles quand il s'est aperçu que le local du transporteur de fonds n'était pas fermé. Il a fui avec 300.00 euros en liquide.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-