Roubaix: attaquée par des rats dans son sommeil, une adolescente paraplégique mordue plus de 200 fois

Roubaix: attaquée par des rats dans son sommeil, une adolescente paraplégique mordue plus de 200 fois

Publié le 07/09/2017 à 20:50 - Mise à jour à 20:58
©Nguyen Huy Kham/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une adolescente handicapée a été attaquée par une meute de rats chez elle, à Roubaix (Nord), dans la nuit de samedi à dimanche. Son père l'a retrouvée dans "une mare de sang". Elle a été hospitalisée, victime de plus de 200 plaies. Une plainte a été déposée contre le bailleur social du logement.

On ne peut qu'imaginer l'effroi qui a du saisir la jeune fille de 14 ans et ses parents. Cette adolescente paraplégique a été attaquée dans son sommeil par une meute de rats dans la nuit de samedi 2 à dimanche 3 à Roubaix (Nord), révèle Franceinfo ce jeudi 7. Mordue à de très nombreuses reprises, elle a été hospitalisée pour être soignée et recevoir un traitement contre les maladies que peuvent transmettre ces animaux, notamment la rage.

L'adolescente dormant au rez-de-chaussée en raison de son état, ce n'est que le lendemain matin que son père l'a découverte "dans une mare de sang", croyant d'abord à "un cambriolage qui aurait mal tourné" et à "une hémorragie cérébrale", a-t-il témoigné auprès du Courrier Picard.

C'était donc en réalité une "meute" de rats qui s'en serait pris à elle. Les médecins ont relevés plus de 200 plaies dont 45 rien que sur son visage. "Du fait de sa maladie, elle est moins sensible à la douleur que nous. Elle a dû sentir les rats s’activer sur elle mais elle n’a pas eu la présence d’esprit de nous appeler. Selon les médecins, c’est un phénomène assez rare. Les rats n’attaquent quasiment que les personnes mortes" a précisé le père. Sa fille n'est pas encore remise et certaines séquelles pourraient durer, notamment le bout de ses doigts "bouffés" par les rats.

Reste la question de la présence de ces nuisibles. Ils auraient pu être attirés par un dépôt d'ordures situé à l'extérieur. Reloger rapidement, le père a toute de même décidé de porter plainte pour "négligence" contre le bailleur social. Le parquet de Lille a ouvert une enquête pour "blessures involontaires par manquement à une règle de prudence ou de sécurité".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les rats se seraient acharnés sur la jeune fille, moins sensible à la douleur en raison de son handicap.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-