Rouen: elle passait des produits illicites en prison grâce à son soutien-gorge

Rouen: elle passait des produits illicites en prison grâce à son soutien-gorge

Publié le 05/03/2016 à 11:23 - Mise à jour à 11:32
©Henry Hagnäs/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme de 27 ans a été placée en garde à vue jeudi 3. On lui reproche d'avoir amené des produits à un détenu de la prison de Rouen, en les dissimulant dans son soutien-gorge.

Le moins que l'on puisse dire c'est que cette jeune femme de 27 ans était particulièrement "gonflée". En effet, une habitante de Petit-Quevilly en Seine-Maritime avait réussi à faire pénétrer en prison, jeudi 3, pas moins de: "cinq petits téléphones portables avec chargeurs, une carte Sim, 75 cigarettes, 5g de cannabis, deux paquets de feuilles à rouler, une recharge pour cigarette électronique, 20 euros en liquide, et deux paquets de viande", en les cachant... dans son soutien-gorge. Tout cela pour un détenu de la prison de Rouen.

Son audacieuse manœuvre a été découverte peu après qu'elle ait franchi les portes de l'établissement, les gardiens ayant été interloqués par la proéminence de la poitrine de la jeune femme. Sur elle, les policiers ont également retrouvé d’autres petits sachets contenant de la résine de cannabis. Elle a été interpellée et placée en garde à vue pour remise illicite d'objets en milieu carcéral et détention illicite de stupéfiants. Quant au détenu, il a tout de même pu conserver les deux paquets de viande.

En 2014, ce sont plus de 24.000 téléphones mobiles, interdits en prison, qui ont été saisies par l'administration pénétentiaire. "Et si l'on parle de 27.000 portables saisis, on parle de 50.000 (téléphones portables au total en prison, NDLR), 80.000, voire au-delà", a alors vivement réagi le député UDI Meyer Habib, lors de l'audition de la Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes, à l'Assemblée nationale en 2015.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une jeune femme de 27 ans a été interpellée et placée en garde à vue pour "remise illicite d’objets en milieu carcéral et détention de produits stupéfiants"

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-