Rouen: ils tentent de vendre du Carambar à la place de cannabis, la transaction tourne à l'agression

Rouen: ils tentent de vendre du Carambar à la place de cannabis, la transaction tourne à l'agression

Publié le 18/08/2017 à 19:00 - Mise à jour à 19:25
© THOMAS COEX / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux jeunes ont essayé de vendre un morceau de Carambar en le faisant passer pour du cannabis, mercredi, à Rouen (Seine-Maritime). L'acheteur s'en est rendu compte et s'est fait agresser.

Deux jeunes hommes de 18 ans ont été placés en garde à vue à Rouen (Seine-Maritime) sur l'île Lacroix, jeudi 16 suite à une transaction de drogue qui a viré à l'agression physique. En effet, les deux dealers présumés ont tenté de rouler leur acheteur en faisant passer du Carambar pour une barrette de cannabis.

La transaction a eu lieu près d'une piscine de la ville. Malheureusement pour eux, leur "client", âgé de 17 ans, s'est aperçu de la supercherie et est revenu demander des comptes à ceux qui l'avait floué. Le site 76actu rapporte que les deux suspects ont aspergé de gaz lacrymogène leur victime qui a fui pour se protéger et s'est réfugié dans la piscine d'où il a prévenu les forces de l'ordre.

Une fois arrivées sur place ces dernières ont interrogé le jeune de 17 ans qui leur aurait déclaré que "l'un des deux suspects aurait également tenté de lui asséner une décharge de Taser, avec une lampe-taser, mais cette dernière n'a pas fonctionné". Il a ensuite été raccompagné à la gare routière afin qu'il rentre chez lui.

Pendant ce temps, les policiers se sont mis à la recherche des deux agresseurs, en vain dans un premier temps. Peu après, ils sont appelés pour intervenir sur un différent conjugal, toujours sur l'île Lacroix. Les forces de l'ordre ont alors remarqué des traces de sang sur la poignée de la porte de l'immeuble menant à la cave. Les deux agresseurs s'y étaient réfugiés. Ils ont été rapidement interpellés par les policiers qui ont également trouvé une arme de poing, une sacoche, de l'ecstasy et...le bout de Carambar, objet de leur arnaque.

Les deux suspects ont été placés en garde à vue pour violences volontaires en réunion, avec arme de poing, et pour détention de produits stupéfiants.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-