Rouen: un chercheur guinéen tué lors d'une violente agression

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Rouen: un chercheur guinéen tué lors d'une violente agression

Publié le 21/07/2019 à 15:48 - Mise à jour à 15:49
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme âgé de 31 ans est mort samedi 20 à l’hôpital de Rouen (Seine-Maritime) après avoir été agressé la veille par un autre homme à Canteleu. Il a été sauvagement agressé par un homme au niveau d'un feu rouge.

Les circonstances autour du décès d’un Guinéen, enseignant chercheur de 31 ans, samedi au CHU de Rouen ne sont encore très floues. Mamadou Barry a succombé à ses blessures après avoir été violemment agressé par un homme.

Les faits se sont déroulés avant le coup d'envoi de la finale de la coupe d'Afrique des nations (CAN) de football opposant le Sénégal à l'Algérie vendredi, selon France Bleu Normandie, à Canteleu, près de Rouen. "Suite à cette altercation qui aurait débuté par des insultes racistes, la victime a été violemment frappée et était dans le coma à l'arrivée des secours", précise la radio.

Lire aussi – Policier battu à mort devant une discothèque: l'acte pourrait être prémédité

"Tout est mis en œuvre pour identifier et interpeller l’auteur de l’agression qui a coûté la vie à  Mamadou Barry. Il appartiendra à la Justice de faire toute la lumière sur cet acte odieux.
Mes premières pensées vont à ses proches dont je partage l’émotion et l’indignation
", a tweeté le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Sur les réseaux sociaux et dans des médias guinéens, certains avancent que le jeune enseignant-chercheur aurait été agressé par un supporter algérien en marge de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Rien ne permet d'étayer cette thèse à l'heure actuelle.

Selon une source proche du dossier citée par Paris Normandie, "pour le moment le caractère raciste de l'agression n'est qu'une rumeur. Rien — ni même des témoignages — ne vient pour le moment accréditer cette thèse. Des auditions sont en cours et devraient permettre d'en savoir plus".

"Mamoudou est marié et père d’une fille. Il a été victime d’une agression verbale puis physique d’une extrême violence qui lui ont causé des lésions cérébrales et l’ont mis dans un coma profond dès la soirée du 19 juillet. Il a rendu l’âme le 20 juillet dans l’après-midi. Nous perdons un homme de valeur, de consensus, un conciliateur, un brillant intellectuel pluridisciplinaire. Mamoudou a toujours été un guide pour les étudiants, un exemple pour ses collègues et un père de famille dévoué", témoigne sur sa page Facebook, Thinking Africa, un institut de recherche africain, auquel contribuait la victime.

Voir:

Un mineur séquestré, humilié et tabassé par un couple pour un paquet de tabac

Tabassé par des jeunes pour s'être plaint du bruit, il perd un œil

Toulouse: un quinquagénaire tabassé à mort par un groupe d'individus

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un chercheur guinéen est mort samedi 20 à l’hôpital de Rouen (Seine-Maritime) après avoir été agressé la veille par un autre homme à Canteleu.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-