Rumeur de Gilets jaunes morts à Montpellier: "pas impossible qu'il y ait du vrai" (vidéo)

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Rumeur de Gilets jaunes morts à Montpellier: "pas impossible qu'il y ait du vrai" (vidéo)

Publié le 09/06/2019 à 15:29 - Mise à jour à 15:55
©Pascal Guyot/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une rumeur faisant état de morts, victimes de tirs de LBD, parmi les Gilets jaunes à Montpellier durant l'Acte 30 samedi 8 a été démentie par les autorités. Gabin Formont, lanceur de Vécu, le média des Gilets jaunes, qui s'en est fait l'écho a reconnu une possible erreur ce dimanche, tout en déclarant ne pas être" sûr que ce ne soit pas vrai".

Une rumeur évoquant un, puis deux Gilets jaunes morts, victimes de tirs de LBD à Montpellier lors de la manifestation de samedi 8 s'est propagée sur les réseaux sociaux. Les autorités ont clairement démenti, et l'administrateur du principal canal à l'avoir relayée a reconnu avoir "peut-être fait une erreur", tout en jugeant "pas impossible qu'il y ait du vrai" et que des morts n'aient pas été révélées.

Difficile d'identifier la source première de la rumeur, mais celle-ci a gonflé avec la vidéo montrant un homme en tenu de street-medic déclarer qu'un CRS lui a confirmé la mort d'une personne: "Normalement on n'a pas le droit d'en parler. C'est une femme d'un certain âge. Elle a pris un tir de LBD dans la tête", dit-il.

Voir: A Paris, marche des "mutilés gilets jaunes" qui "ne lâcheront rien"

Une seconde vidéo a été diffusée, réalisée par Gabin Formont, lanceur de Vécu, le média des Gilets jaunes, qui s'était notamment illustré en démentant une fake news concernant une Belge prétendument morte durant une manifestation.

Dans la vidéo, le jeune homme explique, que deux femmes seraient mortes suite à des tirs de LBD et qu'une personne serait dans le coma. L'information sera démentie par les autorités, la préfecture précisant que les LBD n'ont pas été utilisés durant cette manifestation.

Ce dimanche Gabin Formont a réagi en détaillant comment il avait obtenu ces informations. Il explique qu'un groupe de personnes lui a rapporté qu'une "urgentiste a pris son téléphone et appelé ses amis dans les hôpitaux", lesquels "ont confirmé". Il affirme être resté méfiant face à ces informations loin d'être directes, mais avoir contacté un homme se présentant comme "le chef des street medics de Montpellier", lequel lui aurait également rapporté qu'un urgentiste avait confirmé l'information. 

"J'ai utilisé le conditionnel", rappelle-t-il. S'il reconnaît qu'il a pu faire une erreur, Gabin Formont reste circonspect sur l'absence de victime. "On n'est pas sûr que ce ne soit pas vrai". "J'ai vu des gens immobiles, la tête en sang", précise-t-il. Il affirme également que des LBD ont bien été utilisés comme en témoigneraient les "blessures aux bras et aux tibias" qu'il a constatées. Et également d'argumenter: "il suffit de regarder tout ce qu'il s'est passé les mois derniers, la fake news de Castaner sur la Pitié-Salpétrière, les blessés cachées par les médias...". 

Lire aussi:

Manifestation à Marseille: des policiers accusés de "tentative d'homicide"

"Gilets jaunes": Buzyn appelée à "lever le voile" sur le nombre de blessés

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La rumeur de morts durant la manifestation des Gilets jaunes à Montpellier a été démentie par les autorités.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-