Russie: un contrebandier arrêté avec 460 kilos de fromage

Auteur(s)
MM
Publié le 20 juillet 2015 - 19:06
Image
Fromage Lait Cru Illustration
Crédits
©François Scnell/Flickr
Le fromage européen, nouveau produit de contrebande en Russie (photo d'illustration).
©François Scnell/Flickr
Un Russe a été arrêté ce lundi par la douane de son pays pour contrebande de produit alimentaire. Le contrevenant a tenté de faire rentrer illégalement 460 kilos de fromage dans l'enclave russe de Kaliningrad.

Il s'agit probablement de la conséquence la plus incongrue des sanctions européennes imposées contre la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne. Un ressortissant russe a été arrêté ce lundi par la douane russe à la frontière entre la Pologne et l'enclave russe de Kaliningrad (petite bande de territoire russe comprise entre les pays baltes et la Pologne) avec, dans son coffre, 460 kilos de… fromage.

Le fromage non déclaré, découvert lors d'un contrôle des douaniers, se trouvait tout simplement dans le coffre de sa camionnette et sur les sièges passagers.

Il était emballé dans des films plastiques avec des étiquettes rédigées en russe, et l'homme a reconnu prévoir de le vendre malgré l'absence de certificats vétérinaires et l'embargo qui interdit l'importation en Russie de la plupart des produits alimentaires européens, selon les douanes russes. On ignore de quel fromage il s'agit.

Ce n'est pas la première fois que de tels articles de contrebande sont saisis par les autorités. En août 2014, les douanes russes avaient déjà confisqué 70 kilos de pâté français transportés par des touristes russes à la frontière finlandaise. En octobre, elles avaient saisi un lot de 600 tonnes de viande camouflé sous des confiseries, en provenance de l'Union européenne.

La Russie interdit l'importation de produits alimentaires provenant de l'Union européenne sur son territoire depuis un peu plus d'un an. Cette mesure est une riposte aux sanctions économiques et diplomatiques imposées par les pays membres de l'UE contre le plus grand pays du monde. La Russie est régulièrement accusée de soutenir illégalement les rebelles séparatistes de l'est de l'Ukraine. Le conflit entre les autorités de Kiev et les séparatistes du Donbass a fait plus de 6.000 morts depuis avril 2014.